Un orage provoqué par une éruption volcanique.
iStock/Michael Anthony Sagaran

La nature ne cessera jamais de nous surprendre. Que ce soit par son extraordinaire beauté ou par sa force exceptionnelle, elle continue de nous épater quotidiennement. Bien que des phénomènes communs – comme un coucher de soleil aux couleurs spectaculaires ou un orage d’une grande intensité – soient toujours aussi impressionnants, d’autres, beaucoup plus rares, ont le potentiel de laisser les personnes qui les observent bouche bée.

C’est pour vous faire découvrir certains de ces phénomènes météo d’une grande rareté que nous avons fait nos recherches et en avons choisi quelques-uns qui sont plutôt méconnus. Ce petit palmarès devrait vous persuader que Dame nature a plus d’un tour dans son sac.

Allons-y!

Les rouleaux de neige

Un rouleau de neige poussé par le vent.
Crédits photo : iStock/DWalker44
 

Non, nous ne faisons pas référence à une recette de dessert, mais bien à un phénomène qui nécessite presque un miracle pour se produire.

Les rouleaux se forment lorsque de la neige fraîche, collante et lourde se dépose sur une surface lisse et dure, comme de la glace ou une croûte de neige plus rigide. Si cette surface est en pente, c’est encore mieux! 

Ensuite, un vent qui ne doit être ni trop fort ni trop faible, soit d’environ 40 km/h, souffle sur cette nouvelle neige et en soulève une partie qui roule ensuite sur une plus ou moins grande distance. Pour compléter le tout, des bourrasques viennent expulser la partie centrale – composée de neige folle – du rouleau formé, ce qui donne une apparence de beigne.

En 2018, des rouleaux de neige avaient été observés dans la région de Montréal. Voici d’ailleurs une vidéo de cet événement des plus surprenants :

Ricardo peut aller se rhabiller!

Les doubles arcs-en-ciel

Un double arc-en-ciel
Crédits photo : iStock/subtik
 

Il n’y a rien d’exceptionnel à voir un arc-en-ciel de temps à autre, mais en observer deux côte à côte est certainement étonnant!

Si vous avez déjà été témoin d’un tel spectacle, vous aurez sans doute remarqué que les couleurs des deux arcs-en-ciel étaient inversées. Cela s’explique par le fait que la lumière, séparée en couleurs lorsqu’elle entre dans une goutte d’eau en raison de la réfraction, est d’abord reflétée une première fois dans le fond de la goutte d’eau avant d’en ressortir, ce qui forme le premier arc-en-ciel. 

Ensuite, lorsqu’un angle bien précis s’ajoute à l’équation, une partie des rayons est réfléchie une deuxième fois dans la goutte – ce qui a pour effet d’inverser les couleurs –, puis en est expulsée. Voilà comment se forme l’arc-en-ciel secondaire, qui est souvent beaucoup moins apparent que le premier en raison de cette double réflexion.

Si vous avez la chance d’être témoin d’un double arc-en-ciel un jour, nous espérons que vous serez autant en extase que l’homme dans cette vidéo, devenue virale en 2010 :

Avec deux arcs-en-ciel, ça va assurément bien aller.

Les nuages en forme de rouleaux

Un rarissime rouleau de nuage.
Crédits photo : iStock/WoodysPhotos
 

Comme vous l’aurez constaté, les rouleaux sont à l’honneur dans ce billet! Cette fois-ci, il s’agit d’un type de nuages qui prennent la forme de rouleaux, aussi connus sous le nom d’arcus.

Quiconque a déjà vu cette formation nuageuse ne l’oublie pas de sitôt, tellement elle est impressionnante. Les arcus ont besoin de conditions très particulières pour se développer; voilà pourquoi ils sont si rares. D’abord, ils sont complètement indépendants d’autres formations nuageuses, mais précèdent ou suivent une cellule orageuse (lien vers une page en anglais). Ces nuages uniques se forment lorsque de fortes bourrasques se déplaçant vers le bas dans un nuage orageux propulsent l’air refroidi par l’altitude et les précipitations. 

Cette masse d’air froid se répand au sol avant de pousser l’air chaud et humide vers le haut, ce qui a pour effet de le refroidir et de créer de la condensation. Si cette dernière se fait à une certaine distance du nuage orageux d’où elle est originaire, l’arcus en forme de rouleau peut être formé.

Les arcus sont habituellement annonciateurs de mauvais temps, et même de tempêtes sévères; il vaut donc mieux les observer à l’abri.

Ces rouleaux sont maintenant nos préférés, à égalité avec les roulés suisses.

Les orages volcaniques

Un violent orage suivant une éruption volcanique.Crédits photo : iStock/Michael Anthony Sagaran
 

Qu’est-ce qui est plus terrifiant qu’un volcan en éruption? Un volcan en éruption dont la fumée cause un orage volcanique.

Non, ce phénomène n’est pas tiré d’un film de science-fiction de série B : il est bien réel. En 2010, il a d’ailleurs accompagné l’impressionnante et terrifiante éruption du volcan Eyjafjallajökull, en Islande. Après avoir reproduit l’événement en laboratoire, le volcanologue Corrado Cimarelli et son équipe ont pu déterminer que la foudre était causée lors d’éruptions particulièrement intenses, quand les minuscules particules de cendre chargées électriquement entraient en contact à très grande vitesse, ce qui cause des décharges électriques similaires à celles qui sont observées lors d’orages.

Un volcan, de la lave, des orages… il ne manque que des requins pour que ce phénomène devienne un véritable cauchemar.

Les arcs-en-ciel lunaires

Un arc-en-ciel lunaire.Crédits photo : iStock/JimVallee
 

Si peu de gens peuvent se vanter d’avoir déjà vu un double arc-en-ciel, encore moins de personnes ont eu la chance d’observer un arc-en-ciel lunaire.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, un arc-en-ciel se produit lorsque la lumière du soleil entre dans une goutte d’eau – ce qui sépare les couleurs qui la forment –, puis rebondit et en ressort. La différence est que dans le cas d’un arc-en-ciel nocturne, la source de lumière provient du satellite de la Terre. Sauf que d’autres conditions doivent aussi être présentes pour qu’une personne soit témoin d’un tel phénomène : la Lune doit être située à proximité de l’horizon, en plus d’être pleine ou très lumineuse, et la personne doit se trouver face à la précipitation (pluie ou chute d’eau) et dos à la lumière. Autre particularité : l’arc-en-ciel lunaire apparaît habituellement blanc à l’œil nu!

Vous avez déjà observé un double arc-en-ciel lunaire? Courez vous acheter un billet de loterie.

Voilà qui complète notre compilation de certains des phénomènes météo les plus rares et les plus étranges à avoir été observés.

À très bientôt pour un autre billet de la série Insolite!

Voici d’autres contenus qui pourraient vous intéresser :