La nature est composée d’une multitude de végétaux dont les propriétés peuvent être grandement utiles et bénéfiques pour les êtres humains, autant pour la consommation directe que dans la fabrication de médicaments, par exemple.

Sauf que d’autres végétaux, eux, peuvent causer bien plus de mal que de bien. C’est notamment le cas de l’amanite phalloïde, champignon très toxique et parfois même mortel. Ce plant vénéneux, qui se retrouve notamment en Colombie-Britannique, peut causer bien des désagréments, comme des vomissements et une déshydratation importante. Les enfants et les animaux sont particulièrement à risque de développer de graves ennuis de santé après l’avoir ingéré.

La toxicité de ce champignon, surnommé « le calice de la mort », nous a donné l’idée de trouver quelques-unes des plantes les plus nocives pour les êtres vivants afin d’en connaître toute la dangerosité.

Voici le fruit de nos recherches. (Désolé pour le jeu de mots.)

Le ricin (Ricinus communis)

Une plante de ricin.
Crédits photo : iStock/Natalia SO
 

Plant tropical pouvant s’acclimater à peu près n’importe où, le ricin est facilement identifiable grâce à ses larges feuilles palmées et ses graines marbrées. C’est d’ailleurs parce que celles-ci ont l’apparence de tiques que la plante a été nommée ainsi (« ricinus », en latin, signifie « tique »).

Les capsules de graines du ricin, particulièrement toxiques, peuvent poser un grand danger lorsqu’elles explosent puisqu’elles se retrouvent au sol et deviennent ainsi facilement accessibles aux enfants. Ce phénomène requiert cependant une saison chaude de longue durée.

Les graines de ricin ont maintes fois été utilisées à mauvais escient pour produire de la ricine, substance très dangereuse. Récemment, une résidente de Saint-Hubert aurait envoyé une lettre contenant de la ricine à la Maison-Blanche dans le but d’empoisonner le président américain, Donald Trump.

Le ricin n’est peut-être pas le meilleur choix si vous avez à offrir une plante en cadeau.

L’eupatoire rugueuse (Ageratina altissima)

L'eupatoire rugueuse se retrouve notamment au Québec.
Crédits photo : iStock/chas53
 

Cette plante pouvant atteindre 1,20 mètre de hauteur se retrouve en Amérique du Nord, notamment au Québec, et peut causer bien des ennuis à quiconque aurait le malheur de l’ingérer.

En effet, ses petits bouquets de fleurs blanches d’apparence inoffensive sont loin de l’être. La plante contient un alcool hautement toxique, le trématol, qui a le potentiel de tuer une personne qui en consomme, même une toute petite quantité. Pour vous donner une idée de sa dangerosité : la mère d’Abraham Lincoln, seizième président des États-Unis, est morte après avoir bu du lait provenant d’une vache qui avait mangé l’eupatoire rugueuse. 

Les symptômes de l’ingestion des toxines contenues dans la plante sont nombreux : perte d’appétit, nausée, rougeur de la langue, inconfort abdominal, acidité élevée du sang...

Un verre de lait, c’est bien. Deux, c’est mieux. Surtout sans trématol.

L’abrus à chapelet (Abrus precatorius)

Les graines rouges singulières produites par le fruit de l'abrus à chapelet.
Crédits photo : iStock/arisara1978
 

Cette plante grimpante pouvant atteindre entre 6 et 9 mètres de longueur est surtout présente dans les régions tropicales de l’Afrique et de l’Asie, mais aussi en Amérique du Sud, à Hawaï et en Floride.

Si le plant comme tel est inoffensif, le produit du fruit de l’abrus à chapelet, une petite graine rouge vif avec une tache noire, est particulièrement dangereux. Lorsque la graine est endommagée ou brisée, un élément qu’elle contient, l’abrine, peut se répandre et intoxiquer les personnes à proximité. Cette toxine est si puissante que la quantité présente dans une seule graine suffit à tuer une personne adulte.

Ses effets sont similaires à ceux de la ricine (lien vers un site en anglais); elle empêche la synthèse des protéines au sein des cellules, ce qui peut causer la défaillance d’organes vitaux en aussi peu que quatre jours. Plusieurs spécialistes en bijouterie, qui utilisaient la graine pour fabriquer des objets précieux, ont été gravement malades ou ont même perdu la vie après avoir été en contact avec de l’abrine.

Un bijou fait à partir d’une graine de l’abrus à chapelet est une autre idée cadeau à éviter.

Le laurier rose (Nerium oleander)

Les fleurs magnifiques du laurier rose.
Crédits photo : iStock/BasieB
 

Magnifique plante aux fleurs fuchsia, rose, jaunes ou blanches, le laurier rose aurait tout du végétal parfait si chacune de ses parties n’était pas grandement toxique.

Oui, vous avez bien lu : les fleurs, les tiges, les feuilles, les racines, tout de cette plante peut causer d’importants ennuis de santé à un animal ou à une personne en ingérant une toute petite quantité. C’est en raison de la présence de l’oléandrine, une toxine particulièrement puissante, que le laurier rose est aussi dangereux. Les symptômes liés à sa consommation comprennent des vomissements, de la diarrhée, un rythme cardiaque irrégulier, un malaise cardiaque et même le coma ou la mort dans les cas les plus graves.

L’oléandrine est si nocive que des gens sont déjà tombés malades après avoir consommé du miel fabriqué par des abeilles qui s’étaient posées sur les fleurs du laurier rose.

Si votre fleuriste vous propose un bouquet de fleurs de laurier rose, changez de fleuriste!

Le tabac (Nicotiana tabacum)

Un champ de tabac.
Crédits photo : iStock/BING-JHEN HONG
 

Les feuilles de tabac sont bien connues puisqu’elles sont essentielles dans la fabrication des cigarettes, mais saviez-vous qu’elles pouvaient être fatales lorsque mangées?

En effet, les feuilles de cette plante cultivée en grande quantité contiennent deux alcaloïdes : la nicotine, considérée comme un poison pour le cœur, et l’anabasine. Ces deux éléments font du tabac un végétal nocif; il faut aussi souligner le fait que la nicotine crée une dépendance chez les personnes la consommant. Plus de 8 millions d’entre elles en meurent d’ailleurs chaque année, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Autre information d’intérêt : les gens travaillant dans les champs de tabac développent à l’occasion la maladie du tabac vert en raison de leur exposition au tabac frais. Les symptômes de ce mal comprennent notamment les maux de tête et d’estomac. Il est estimé qu’une journée passée à travailler dans un champ de tabac équivaut à consommer la quantité de nicotine se retrouvant dans une cinquantaine de cigarettes.

Voilà qui complète notre recensement de quelques-unes des plantes les plus toxiques au monde.

À très bientôt pour un autre billet de la série Insolite!

 

Voici d’autres contenus qui pourraient vous intéresser :