On se souhaite la santé au Nouvel An. Tout le monde désire être en santé. Mais qu’est-ce que ça veut dire au juste, être en santé? La question est simple, mais pas si facile à répondre, car plusieurs aspects entrent en jeu. D’où l’importance d’avoir le point de vue de divers spécialistes de la santé!

Nous avons posé la question à une nutritionniste, un acupuncteur, une psychologue, deux médecins, une kinésiologue et un pharmacien, dans le cadre de la semaine thématique de Radio-Canada La santé dans tous ses états qui se déroule du 10 au 17 mars.

Un texte de Judith Jacques

«La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité», selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La nutritionniste Anne-Marie Roy est bien d’accord avec cette définition officielle, selon laquelle il y a trois aspects à la santé. Voici comment elle l’explique en ses mots.

Le bien-être physique, c’est :

  • être capable de travailler, de réaliser nos activités et de poursuivre nos objectifs de vie
  • avoir de l’énergie
  • bien dormir
  • avoir un poids santé
  • avoir une bonne santé digestive et articulaire
  • ne pas avoir de douleur ni de cancer
  • avoir un bon bilan sanguin et une bonne tension artérielle
  • avoir des organes en santé, comme le coeur et le cerveau

La santé mentale, c’est :

  • ne pas être dépressif
  • ne pas avoir de démence
  • être de bonne humeur
  • réaliser des défis mentaux
  • lire

La santé sociale, c’est interagir avec notre communauté et créer des liens avec les autres.

L’état de complet bien-être physique, mental et social dont parle l’OMS est une santé optimale. On peut tout de même arriver à être heureux malgré quelques problèmes de santé, explique Anne-Marie Roy. Par exemple, une personne qui souffre d’une maladie chronique peut se considérer en bonne santé parce qu’elle sait s’adapter et être heureuse. La santé, c’est propre à chaque personne, selon Mme Roy. 

«Selon la médecine chinoise, la santé c’est l’équilibre du corps et de l’esprit», indique l’acupuncteur Simon Bélair. «C’est de s’assurer d’avoir une bonne circulation du sang et de l’énergie», ajoute-t-il. Il décrit l’énergie comme les fonctions du corps. Être en santé, c’est s’assurer que tous ses organes fonctionnent bien, selon M. Bélair.

M. Bélair a lui-même posé la question «Qu’est-ce que c’est, être en santé?» au maître vietnamien Dr Thin. Ce dernier lui a répondu en faisant un parallèle avec un vase contenant 10 fleurs. Pour être en santé, il faut garder ces 10 fleurs avec soi, explique-t-il :

  • avoir une bonne hygiène de vie
  • savoir respirer
  • avoir une bonne alimentation
  • avoir un équilibre entre le travail et le repos, c’est-à-dire entre la contraction et la décontraction du corps
  • s’assurer d’avoir une bonne circulation sanguine en faisant de l’exercice, par exemple
  • conserver l’équilibre et la santé des organes internes par des traitements d’acupuncture, de même que par la prise de plantes ou de suppléments
  • éviter les excès de stress et conserver sa santé mentale
  • faire les bons choix et suivre sa voie
  • utiliser son intelligence et devenir créateur
  • savoir jouer, créer du mouvement et être libre

La santé mentale c’est être capable de réagir aux différents événements de sa vie avec une belle diversité d’émotions, selon la psychologue Pierrette Filion. C’est de pouvoir analyser la réalité et d’y faire face avec un comportement approprié, ajoute-t-elle.

Elle donne l’exemple d’une émotion qu’on associe à une couleur, soit la colère et le rouge. On peut être un peu fâché (rouge pâle) ou très fâché (rouge foncé). Une personne qui a fait un travail sur elle-même et qui se connaît bien va avoir expérimenté toutes les variantes de couleurs/émotions dans sa vie. C’est très important, selon Mme Filion.

Cette personne sera donc plus susceptible d’avoir un comportement adapté aux diverses situations de sa vie, indique-t-elle. Si elle se fait accrocher l’épaule dans la rue par un inconnu, elle va probablement analyser la situation avant de se fâcher et peut-être se dire que la personne ne l’a pas heurtée intentionnellement.

«La santé, c’est la vie dans le silence des organes.» Cette définition du chirurgien René Leriche représente la vision de la santé de l’urgentologue Alain Vadeboncoeur. C’est un point de vue physique, mais qui peut aussi être appliqué à la santé psychologique, si on considère que le cerveau est un organe qui peut ou non nous faire souffrir, explique le Dr Vadeboncoeur. 

La santé, c’est quand on n’a pas à s’en préoccuper, c’est-à-dire que la maladie ne vient pas interférer avec sa vie, selon lui. Donc on pourrait être un peu malade sans s’en rendre compte et tout de même se considérer en santé.

Le médecin Denis Lavigueur considère aussi que la santé est un bien-être physique et psychologique. Ces deux aspects sont importants, selon lui. Il donne l’exemple d’une personne avec un handicap qui n’a pas de maladie active. Elle peut se sentir bien avec soi-même, donc se trouver en santé. C’est relatif à chaque personne.

«Un esprit sain dans un corps sain» représente la santé, selon la kinésiologue et massothérapeute Myriam Bergeron. Se sentir en santé et bien dans sa peau relève d’une combinaison de différents facteurs, explique-t-elle :

  • manger sainement et surtout, équilibré
  • avoir un poids santé
  • faire au moins 3 heures d’activité physique par semaine pour la santé de ses os et de ses organes, comme le coeur
  • recevoir des soins de médecine douce, notamment de chiropractie, d’ostéopathie ou de massothérapie, pour la santé de sa musculature et de sa colonne vertébrale

La santé, c’est quelque chose de large et holistique, explique le pharmacien Pierre-Benoît Tremblay. Quatre aspects de la santé sont interreliés et contribuent au bien-être d’une personne, selon lui : physique, mental, social et environnemental.

  • La santé physique, ce n’est pas seulement l’absence de maladie. C’est aussi la prévention par l’exercice et les vaccins, par exemple.
  • La santé mentale est aussi importante, sinon plus, que la santé physique. La dépression et l’anxiété sont toutefois moins concrètes pour plusieurs personnes qu’un bras cassé.
  • Le support social de sa famille, ses amis et son/sa conjoint(e) fait une grande différence dans une vie. L’isolement que certains itinérants vivent étant donné leurs conditions d'hygiène peut affecter leur santé mentale.
  • Vivre dans un environnement sain et non pollué influence la santé d’un individu. M. Tremblay donne l’exemple d’une personne qui vit près de Tchernobyl et est exposée à des radiations pouvant la rendre malade. De plus, habiter dans un lieu propice à la culture de légumes et à l’agriculture biologique a un impact sur l’alimentation donc la santé.

À l’occasion de la semaine thématique La santé dans tous ses états, ICI EXPLORA propose une programmation spéciale en lien avec la santé, du lundi 12 mars au samedi 17 mars, de 19h30 à 21h.

Vous aimerez aussi