Si nous sommes heureux, cela nous fait sourire. C’est logique. Mais est-ce que le simple fait de sourire... peut nous rendre heureux?

C’est le raisonnement contre-intuitif que proposent — sans rire — des psychologues. C’est que le bon sens veut que, dans tous les domaines, les émotions influencent l’action, et non le contraire. Nous avons peur, donc nous fuyons. Nous entendons une blague, donc nous rions. Or, le chemin inverse existe bel et bien. Il a toutefois ses limites.

Dans une édition récente du Journal of Experimental Social Psychology, trois chercheurs rapportent des résultats mitigés : certains des sujets parmi les plus souriants ont rapporté se sentir de mieux en mieux à mesure que progressait l’expérience. Pour d’autres en revanche, l’impact était... négatif.

Le truc est-il de sourire sans s’en rendre compte... c’est-à-dire spontanément, sans des chercheurs qui nous observent et prennent des notes?