L'aviatrice Amelia Earhart
Amelia Earhart / Photo : Getty Images

Péril en altitude : des disparitions qui ont marqué le monde de l’aviation

ICI EXPLORA

7 janvier 2021

Le lundi 11 janvier, ICI Explora diffusera à 20 h le premier épisode de la troisième saison de la série Péril en altitude, qui traite de certaines tragédies aériennes qui ont marqué l’histoire. Plusieurs de ces incidents du monde de l’aviation sont encore aujourd’hui des mystères qui soulèvent plus de questions que de réponses. En voici quelques-uns qui sont particulièrement captivants. 

L’escadrille 19 et le triangle des Bermudes

La disparition de l’escadrille 19 est une tragédie qui a grandement contribué à la funeste réputation du triangle des Bermudes. Statistiquement, il a été prouvé à maintes reprises que cette région du monde n’était pas plus risquée qu’une autre pour les navires et les avions, mais cet incident mystérieux ne donne certainement pas le goût d’y faire un séjour. Un sentiment qui est d’ailleurs renforcé par la disparition d’un bateau et des 20 personnes à son bord dans ce secteur il y a quelques jours.

Lors d’un vol de routine en décembre 1945, 5 bombardiers de la marine américaine, transportant au total 14 militaires, ont disparu dans le fameux triangle des Bermudes après plusieurs transmissions radio témoignant de l’état de désorientation des pilotes. Pour une raison inconnue, les instruments de navigation des avions semblent avoir soudainement cessé de fonctionner.

Les dernières paroles de Charles Caroll Taylor, le lieutenant responsable de la patrouille, donnent un indice sur le funeste sort des aviateurs : « Resserrez tous les avions… Nous allons devoir tout larguer à moins de trouver un endroit où atterrir… Lorsque le premier avion tombe sous les 10 gallons, nous descendons tous ensemble. »

Des bombardiers Avengers de la marine américaine.

Des bombardiers similaires aux appareils disparus de l'escadrille 19. Photo : Wikimedia Commons

La tragédie ne s’est toutefois pas arrêtée là. Des opérations de secours ont été lancées par la Marine américaine dès que les premiers messages de détresse ont été reçus, et des navires ainsi que plusieurs avions sont partis à la recherche de l’escadrille. L’un de ces avions, un imposant appareil possédant une capacité d’amerrissage, a aussi disparu, avec les 13 membres de son équipage. 

Les carcasses des six avions qui ont disparu n’ont jamais été retrouvées, malgré de nombreuses recherches, pas plus que les corps des 27 militaires victimes de cet événement tragique. Aucune cause n’a été attribuée à la disparition des cinq premiers aéronefs, même si le dysfonctionnement des appareils de navigation est désigné comme un élément majeur de l’incident. 

Dans le cas de l’hydravion, l’équipage d’un navire de la marine américaine avait pu observer une colonne de flamme et de l’eau contaminée par de l’huile et du carburant près de sa dernière position connue. Les responsables de l’enquête ont donc conclu qu’une explosion liée au système de carburant de l’appareil serait à l’origine de sa disparition.

D. B. Cooper, le mystérieux preneur d’otages

Dan Cooper est un criminel qui est entré dans la légende en 1971 lors d’une prise d’otages dans un Boeing 727 qui assurait la liaison entre Portland et Seattle. Sous la menace d’une bombe cachée dans une mallette, l’homme a exigé 200 000 $ en petites coupures ainsi que quatre parachutes.

D. B. Cooper

Un portrait-robot de Dan Cooper créé par le FBI. Illustration : FBI

Décrit comme un homme calme et courtois, il aurait libéré les 35 otages et une partie des membres de l’équipage une fois l’avion arrivé à Seattle, après avoir obtenu les parachutes et la somme d’argent qu’il exigeait. L’avion s’est ensuite envolé vers le Mexique à sa demande, en respectant les conditions de vol bien précises exigées par Dan Cooper. Quelque part entre les villes de Seattle et de Reno, le preneur d’otages a effectué un saut en parachute avec son butin à partir d’une sortie située à l’arrière de l’avion.

Le criminel, qui a vraisemblablement utilisé un pseudonyme pour s’enregistrer sur le vol, n’a jamais été retrouvé et il n’a surtout jamais été formellement identifié, malgré des portraits-robots qui ont beaucoup circulé. Quelques-uns des billets volés ont été retrouvés au bord d’une rivière, mais Dan Cooper a disparu cette nuit-là sans laisser d’autres traces. 

La théorie la plus prévalente est qu’il serait mort à l'atterrissage, mais certaines personnes pensent que l’homme aurait laissé quelques billets derrière lui afin de tromper les autorités à sa poursuite. Selon une théorie prisée par le producteur américain Tom Colbert, Dan Cooper pourrait être un vétéran de la guerre du Vietnam portant le nom de Robert Rackstraw. Peu de preuves tangibles semblent toutefois appuyer cette dernière hypothèse.

La disparition d’Amelia Earhart

Amelia Earhart n’a rien à envier au statut légendaire de Dan Cooper. C’est aussi une disparition mystérieuse qui a contribué à immortaliser l’histoire de cette femme d’exception déjà célèbre, puisque la première aviatrice à avoir traversé l’Atlantique était également une écrivaine accomplie.

Amelia Earhart

Amelia Earhart était une aviatrice expérimentée, assoifée d'aventures. Photo : Getty Images

Un incident s’est produit pendant qu’elle tentait de traverser la planète d’est en ouest en compagnie du navigateur Fred Noonan, et aucune trace de l’avion ou de l’équipage n’a été retrouvée après leur décollage d’un aéroport de la Nouvelle-Guinée.

Selon les derniers appels reçus par la pilote, Amelia Earhart et Fred Noonan ont eu des problèmes avec leur système de transmission radio avant de s’écraser ou d'atterrir quelque part dans le Pacifique, dans une vaste région qui comprend plusieurs petites îles, dont la principale, l'île Howland. 

La théorie la plus acceptée est simplement que l’avion aurait fini par manquer d’essence avant de s'écraser dans l’océan et de couler avec son équipage, mais des spécialistes estiment que le duo aurait pu atterrir sur une île et survivre quelque temps

Quoi qu’il en soit, malgré des millions de dollars investis dans les recherches et les efforts de plusieurs grands navires américains et japonais, personne ne sait ce qui est véritablement arrivé à Amelia Earhart et Fred Noonan. 

MH370 : toujours peu de réponses

La plupart des gens se souviennent certainement de la disparition du vol Malaysia Airline 370, souvent abrégé par son code IATA MH370. Ce Boeing 777 qui devait relier Kuala Lumpur à Beijing en mars 2014 s’est éclipsé des radars lorsqu’il était au-dessus de la mer de Chine du Sud. On n’a jamais revu l’avion et les 239 personnes à son bord. 

Débris du MH370

Une partie d'une aile du vol MH370 retrouvée après la disparition de l'avion. Photo : MOHD RASFAN/AFP via Getty Images

Selon les évaluations des différentes trajectoires possibles et des débris retrouvés dans les années qui ont suivi la disparition du vol MH370, il se serait écrasé quelque part dans la région sud de l’océan Indien.

L’enquête est encore en cours, et plusieurs vagues de recherches ont eu lieu jusqu’à présent, mais tout ce que l’on sait vraiment, c’est que l’avion aurait changé de direction de manière manuelle afin de revenir sur sa trajectoire quelque temps avant sa disparition. 

Les personnes responsables d'enquêter sur l’incident ont écarté la thèse d’une action volontaire malfaisante du capitaine de l’avion, mais ils n’éliminent pas l’idée qu’une tentative de détournement ait eu lieu. Aucun groupe n’a toutefois revendiqué une telle action.

En février 2020, l’émission Enquête diffusait un reportage spécial pour tenter de mettre en lumière les informations recueillies jusqu’à maintenant sur « le plus grand mystère de l’histoire de l’aviation civile ».