Boucar Diouf discute du beurre d'arachides avec un spécialiste de l'alimentation.

L’arachide, trésor enfoui de la famille Diouf

ICI EXPLORA

15 juin 2020

Chaque lundi jusqu’au 29 juin, Boucar Diouf nous fait découvrir un aliment, sa saveur et son histoire dans la série Manger. Cette semaine, il nous a présenté l’arachide, une plante avec laquelle il entretient un rapport particulier, puisque sa famille la cultive au Sénégal, son pays natal. Voici ce que nous avons pu découvrir au fil de cette émission.

« L'arachide, c’est une plante extraordinaire qui nourrit des millions de personnes sur la planète sans demander rien en retour. » 

– Boucar Diouf

L’arachide est originaire de l’Amérique du Sud. Plus précisément, elle proviendrait des hauts plateaux brésiliens, selon des spécialistes. Cette région du monde comporte des sols sablonneux, et l'on y trouve encore plusieurs sous-espèces de l’arachide à l’état sauvage. 

La consommation de cet aliment par l’être humain ne date pas d’hier. Les chercheurs et chercheuses ont trouvé des traces de l’arachide dans des civilisations vieilles de 3800 ans. Pourtant, malgré toutes ces années, celle-ci n’a presque pas changé en apparence et en goût.

L’Espagne a contribué à faire sortir l’arachide de l’Amérique du Sud en l’emportant sur son territoire, mais aussi en Chine, aux Philippines et même à Madagascar. 

C’est toutefois le Portugal qui a introduit l’arachide en Afrique, car il s’agissait d’un aliment riche en protéine qui permettait de nourrir les esclaves sur les navires lors des longs voyages entre l’Afrique et l’Amérique. C’est ainsi que cette culture s’est aussi répandue dans le sud des États-Unis, puis dans le reste du pays après la guerre civile américaine.

 

La culture de l’arachide

« Si j’ai cultivé des arachides pendant toute ma jeunesse, c’est la faute des Portugais! »

 – Boucar Diouf

La famille de Boucar cultive l’arachide au Sénégal depuis plusieurs générations. Tout jeune, c’est Boucar lui-même qui travaillait au champ lors des journées où il n’était pas à l’école. Encore à ce jour, cette culture de l’arachide perdure chez la famille Diouf.

Les arachides qu’il a plantées à Farnham proviennent des terres de sa famille au Sénégal. Même en sol canadien, elles sont parvenues à pousser, avec un peu moins d’aisance. S’il est possible de les faire pousser ici, une grande majorité des arachides que nous consommons au Québec proviennent des États-Unis, où elles représentent le gagne-pain d’environ 25 000 producteurs et productrices. 

« L’immigration, c’est dur! Je ne sais pas si l’arachide [aimerait] s’installer ici, car elle [s’ennuierait] de son pays d’origine avec le froid, c’est sûr! »

– Boucar Diouf

Nos hivers sont sans doute trop froids pour elle, mais l’arachide reste bien populaire sous ses différentes formes au Québec. Après tout, selon Boucar, c’est ici l’endroit où l’on mange le plus de sandwichs au beurre d’arachides en Amérique.

Cela s’explique peut-être par le fait que les origines du beurre d’arachides se trouvent à Montréal. C’est le pharmacien montréalais Marcellus Gilmore Edson qui a demandé le premier brevet pour l’invention du beurre d’arachides, en 1884. Il fabriquait des confiseries en utilisant celui-ci. Aux États-Unis, les frères Kellogg's se sont ensuite attribué la paternité de cette invention en 1895.

La peanut n’est pas une noix

Le fruit de l’arachide n’est pas une noix. La plante fait partie de la famille des fabacées, des légumineuses, la même que les pois, les haricots et les fèves. Ce n’est donc pas pour rien qu’on la nomme « peanut » en anglais! Il s’agit d’une sorte de pois, même si son apparence rappelle une noix. 

 

Le terme « cacahuète » provient quant à lui du nom qui était donné à l’arachide par les Aztèques. En nahuatl, la langue des Aztèques, cela signifie « le cacao qui pousse dans la terre ». Les arachides poussent effectivement dans la terre, sur une plante similaire à celle de la pomme de terre. Fraîches, elles ont une enveloppe rosée qui devient brune en séchant.  

Des allergies dans la population occidentale

L’arachide fait partie des 10 allergies alimentaires les plus communes, sans être au sommet de la liste. La plupart de ces allergies fréquentes chez les enfants ont tendance à disparaître avec l’âge, ce qui n’est toutefois pas le cas pour l’arachide. C’est une partie de la protéine de celle-ci qui cause des réactions chez les personnes allergiques, comme l’explique la Dre Karine Issa-El-Khoury à Boucar Diouf.

« L’allergie alimentaire, c’est une anomalie du système immunitaire qui va considérer un aliment comme un danger. »

– Dre Karine Issa-El-Khoury

Elle explique aussi que les odeurs ne peuvent pas causer des allergies, puisqu’elles ne contiennent pas de protéines allergènes. Cependant, les vapeurs volatiles causées par la cuisson du poisson peuvent toutefois provoquer une réaction allergique.

Dans d’autres régions du monde, comme au Moyen-Orient ou en Afrique, les enfants sont exposés aux arachides en très bas âges. En Occident, le système immunitaire des enfants est moins exposé à certains microbes, et c’est pour cette raison que certains aliments vont déclencher une réaction allergique.

Vous avez manqué l’émission de cette semaine ou vous désirez la revoir? Elle sera en rediffusion mercredi à 14 h et samedi à 17 h. Lundi à 21 h, Boucar part à la découverte du prochain aliment sur sa liste : le maïs! On peut également retrouver Boucar sur les ondes d'ICI Premiere les samedis de 11 h à midi à l'émission La nature selon Boucar, aussi disponible en rattrapage web.