Horizon 2050 : 4 nombres pour mieux comprendre l’avenir de notre planète

Illustration en découpage de deux personnes qui tiennent une planète.
Illustration : iStock

Cet article est en lien avec l'émission Horizon 2050.

Aller à la fiche de l'émission

Entre la crise climatique, les avancées technologiques et la croissance de la population mondiale, notre planète est vouée à se transformer au fil des prochaines décennies. La science nous permet de nous projeter dans l’avenir, une étude à la fois, pour mieux anticiper le monde de demain. 

Parmi la multitude de données et de statistiques qui ont été recueillies jusqu’à maintenant, voici les nombres charnières qui pourraient tout changer d’ici 2050 et définir la deuxième moitié de notre siècle.

 

Une population de 10 milliards

Une foule dense.

Photo : iStock

Selon les estimations de l’Organisation des Nations unies (ONU), la population mondiale pourrait passer de 8 milliards à 9,8 milliards d’ici 2050. D’ici là, des études rapportent aussi que jusqu’à 1,2 milliard de personnes pourraient subir des exodes forcés en raison des catastrophes naturelles et de la crise climatique, notamment dans plusieurs des pays d’Afrique qui possèdent actuellement la plus grande croissance démographique.

L’augmentation de la population mondiale vient aussi affecter d'autres réalités liées aux changements climatiques, comme les besoins en énergie, en nourriture et en produits de consommation divers, tous des vecteurs importants de l’extraction des ressources naturelles et de la production de dioxyde de carbone (CO2).

 

2 °C de plus d’ici 2050

Un feu de brousse.

Photo : iStock

Au rythme actuel, une augmentation des températures moyennes mondiale de 1,5 °C par rapport à la période préindustrielle semble inévitable dans les prochaines années, voire la fin de la décennie, selon les constats de plusieurs études scientifiques

L'Accord de Paris sur le climat a établi, lors de sa ratification en 2015, que ce réchauffement de 1,5 °C constituait le seuil à ne pas dépasser pour limiter les effets de la crise climatique en réduisant les émissions mondiales de CO2. Des études récentes réalisées à l’aide de l’intelligence artificielle démontrent cependant que le cas de figure actuellement envisageable va au-delà de ce seuil critique, avec une augmentation des températures moyennes de 2 °C prévue d’ici 2050.

Ce réchauffement aura des conséquences importantes sur la stabilité climatique de la planète; en plus d’accélérer la fonte des glaciers, il est aussi probable qu’il provoque des catastrophes naturelles plus fréquentes ou plus intenses comme des feux de forêt, des sécheresses et de violents ouragans.

 

Une montée des eaux de 30 centimètres

Des inondations en Floride.

Photo : iStock

Une série d’études menées par différentes agences fédérales américaines a permis d'anticiper la montée des eaux sur les côtes de l’Amérique du Nord d’ici 2050. En raison de la crise climatique, certaines régions côtières pourraient voir le niveau moyen de l’eau augmenter de 25 à 30 centimètres par rapport à aujourd’hui.

Leur rapport révèle que certaines grandes villes comme New York pourraient donc être directement touchées par des inondations sans précédent qui menaceraient les infrastructures, et le même phénomène à l’échelle mondiale pourrait forcer d’importants déplacements de population. 

 

3,4 milliards de tonnes de déchets

Un chien explore une décharge municipale.

Photo : iStock

La production annuelle de déchets domestiques s’élève actuellement à un peu plus de deux milliards de tonnes. Selon une analyse réalisée par la Banque mondiale, ce nombre pourrait croître à 3,4 milliards de tonnes d’ici 2050 en raison de l’augmentation de la population mondiale et de nos habitudes de consommation.

Les déchets organiques des sites d’enfouissement contribuent directement à la crise climatique en produisant de grandes quantités de méthane, alors que les autres types de déchets peuvent contaminer les sols et les cours d’eau, ou encore produire des gaz nocifs s’ils sont incinérés. 

 

De l'espoir et des solutions?

Si les constats des scientifiques sont alarmants, ils servent aussi à rappeler une chose : même à minuit moins une, il n’est pas trop tard pour agir et tenter de limiter les dégâts. Un autre monde est possible, et la série documentaire Horizon 2050 tente d’illustrer à quoi il pourrait ressembler si des solutions adéquates étaient mises de l’avant pour s’attaquer à la crise climatique.

En repensant radicalement des secteurs tels que l'énergie, les transports, l'agriculture et les déchets, un avenir meilleur n'est pas hors de notre portée. Horizon 2050 est un voyage de découvertes pour savoir à quoi pourrait ressembler le monde en 2050, année déterminante pour l'avenir de notre planète, et au-delà.

Ne manquez pas la première émission de la série, le vendredi 19 janvier à 21 h sur ICI Explora.