Une personne boit un verre d'eau en regardant le soleil par une fenêtre.

Bronzer derrière une fenêtre : mythe ou réalité?

Laurence Godcharles , ICI EXPLORA

21 juin 2019

Ce texte figure dans la série L'été sous la loupe.


Vous souhaitez prendre des couleurs, mais le temps caniculaire vous repousse. Votre amie vous assure que cela ne cause pas de problème, puisqu’il est possible de bronzer dans le confort de son salon à travers une fenêtre. Est-ce un mythe ou une réalité?

Réponse :Réalité, mais seulement si vous êtes excessivement tenace!

Explications : Le soleil émet trois types de rayonnements ultraviolets, dont les longueurs d’onde varient de 100 à 400 nanomètres (nm). Ils portent les noms d’UVC, d’UVB et d’UVA.

Selon le ministère de la Santé du Canada, plus les ondes sont courtes, plus elles s’avèrent dangereuses pour les êtres humains, mais ce, à une exception près!

En effet, les UVC, qui produisent les ondes les plus petites (de 100 à 280 nm), sont si courtes qu’elles n’atteignent même pas la surface de la Terre. Il se révèle donc inutile de les craindre dans la vie courante ou bien sur le bord de l’eau.

Mais qu’en est-il des UVB et des UVA? D’abord, les UVB émettent les ondes les plus petites à atteindre l’humain. Mesurant de 280 à 320 nm, ces ondes causent entre autres le bronzage à long terme, les coups de soleil et la majorité des cancers de la peau. Cela dit, les chances qu’elles aient une incidence sur la couleur de la peau d’une personne située derrière une fenêtre se montrent quasi nulles.

D’après les informations recueillies par le magazine britannique BBC Science Focus, la plupart des structures de verre absorbent 97 % des UVB. Et à l’intérieur d’une voiture, les pare-brise, conçus de verre et de plastique, font grimper cette proportion à 100 %. Ainsi, selon cette logique, une personne faisant face au soleil par l'entremise d'une fenêtre ne devrait pas, ou presque pas, être atteinte par les UVB, principaux responsables du bronzage. 

Alors, pourquoi dit-on qu’il est possible de bronzer derrière une fenêtre?

C’est que même si les UVA émettent les ondes les plus grandes (de 320 à 400 nm) – et que ces dernières représentent en ce sens un moindre danger pour la santé des individus –, ils peuvent atteindre les couches profondes de la peau et ainsi entraîner un bronzage temporaire.

Toujours selon BBC Science Focus, le verre « moyen » capte seulement 37 % des UVA : les rayonnements ultraviolets UVA, qui percent en grande partie le verre, peuvent donc causer le brunissement de la peau. Cependant, ce bain de soleil s’avérera certainement moins efficace qu’à l’extérieur, où les UVB très puissants agissent rapidement. Bref, bronzer à l'intérieur est possible, mais seulement si on s'expose longuement au soleil. 

Quoi qu’il en soit, demeurez vigilants par rapport au soleil. Plusieurs études scientifiques ont démontré que le bronzage accélère le vieillissement de la peau, en plus d’augmenter les risques de cancer et d’affaiblir le système immunitaire.


Tous les vendredis de l'été, ICI Explora déboulonne des mythes liés à la saison estivale dans le cadre de la série L'été sous la loupe.

Autre texte de la série :

L'été, de plus en plus tardif : mythe ou réalité?

- L'air conditionné peut causer le rhume : mythe ou réalité?