Un serval
Photo : Dan Kitwood / Getty Images

Des centaines d’espèces d’animaux, dont plus de 180 mammifères, font partie de la nature sauvage du Malawi. Sur ICI Explora, la série Mission sauvetage au Malawi nous fait plonger depuis la semaine dernière dans le quotidien d’un refuge qui travaille auprès de ceux-ci. En complément, nous vous invitons donc à découvrir les caractéristiques de certains des animaux vedettes de ce pays d’Afrique de l’Est.

Le vervet

Un vervetPhoto : Cameron Spencer / Getty Images

Ce petit primate se trouve uniquement dans les pays d’Afrique de l’Est. Il est facilement reconnaissable à son visage tout noir qui contraste avec sa fourrure grise. Le vervet vit généralement dans des groupes qui peuvent comporter plusieurs dizaines d’individus.

Certains des comportements du vervet ressemblent à ceux de l’être humain, comme c’est le cas pour d’autres primates. Des études ont notamment révélé qu’il pouvait vivre de l’anxiété d’une manière semblable à la nôtre et qu’il pouvait même développer une dépendance à l'alcool de fruits fermentés.

La genette de l’Angola

Une genettePhoto : iStock

Malgré son nom évocateur, la genette de l’Angola est aussi présente dans une petite région du sud du Malawi. Il s’agit d’un mammifère carnivore de la famille des viverridés, à mi-chemin entre le chat et la belette.

Les genettes mangent de tout, des fruits aux petits animaux, et elles sont des prédateurs agiles et efficaces lorsqu’elles décident de chasser. Dans l’émission du 18 mai, l’équipe du refuge de Mission sauvetage au Malawi s’occupe d’une genette orpheline qui ressemble à s’y méprendre à un chat.

Le cobe à croissant

Le cobe à croissantPhoto : Ashraf Shazly / AFP via Getty Images

Le cobe à croissant est une antilope qui vit dans la savane africaine. C’est en quelque sorte l’équivalent africain des chevreuils que l’on trouve en Amérique du Nord : ils font à peu près la même taille et se nourrissent aussi de végétation.

La particularité de cette espèce, c’est qu’on la trouve très souvent près des cours d’eau, puisqu’elle est très sensible aux grandes chaleurs et à la déshydratation. C’est pour cela que son nom anglais est tout simplement waterbuck, ce qui se traduit en français par chevreuil d’eau.

Le serval

Un servalPhoto : iStock

Cousin du chat, descendant du lion et tacheté comme un guépard : le serval semble avoir pris des caractéristiques de plusieurs espèces de la grande famille des félins. Il est un incroyable coureur, ses longues pattes lui permettant d’atteindre une vitesse pouvant aller jusqu’à 80 km/h sur de courtes distances.

On le trouve dans de nombreux pays du centre et du sud de l’Afrique, et il parvient à s’adapter à différents environnements pour chasser ses proies. En Égypte antique, les servals étaient parfois considérés comme des animaux domestiques, une idée aujourd’hui peu encouragée en raison de leur nature sauvage et du comportement hyperactif de ces félins.

Le singe bleu

Un singe bleuPhoto : iStock

Le singe bleu est un primate seulement présent dans quelques pays du centre et de l’est de l’Afrique, dont le Malawi. Il ne porte pas très bien son nom, puisqu’il n’a à peu près rien de bleu, mais son visage particulier permet de le différencier facilement des autres espèces de singes.

Ce sympathique primate est quasi frugivore. Bien que les fruits représentent la majeure partie de son alimentation, il se nourrit aussi d’insectes et de plantes à l’occasion. Il s’attaque très rarement aux autres animaux. Les singes bleus forment de petits groupes matrilinéaires, où un seul mâle adulte cohabite avec plusieurs femelles.