Grenouille marsupiale à cornes.
Frank Pichardo, Tropical Herping
La semaine dernière, des scientifiques ont confirmé une nouvelle tout à fait inespérée : un spécimen de merle rouge-gorge à sourcils noirs, un oiseau qui n’avait pas été vu depuis 170 ans, a été trouvé en Indonésie (lien vers un article en anglais). L’individu en question de cette espèce que l’on croyait disparue de la surface de la Terre a été observé par deux ornithologues, qui avaient vu un oiseau noir et brun voler lors de leurs expéditions dans une forêt de la province du Kalimatan du Sud.

Lors d’une récente promenade dans cette même forêt, les chercheurs ont enfin réussi à attraper un de ces individus avant de le prendre en photo. Après avoir scruté les images de l’animal, des spécialistes en la matière ont confirmé qu’il s’agissait bel et bien d’un merle rouge-gorge à sourcils noirs, à leur grand bonheur.

Cette nouvelle inusitée nous a donné l’idée de recenser quelques autres espèces animales qui ont resurgi après avoir passé plusieurs années dans les limbes.

Voici cinq animaux qu’on croyait disparus!

 

Le takahé du Sud

Le takahé du sud

Crédit photo : Jef Wodniack, iStock

Il y a maintenant un peu plus de 70 ans que le takahé du Sud, un magnifique oiseau coloré, a été retrouvé dans le parc national de Fiordland, situé au sud-ouest de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande.

Le 20 novembre 1948, une équipe de scientifiques avait pour but de retrouver une des espèces d’oiseaux déclarées éteintes depuis une cinquantaine d’années, et leur souhait a été exaucé. En marchant aux abords du lac Orbell, les scientifiques ont observé Notornis, le premier takahé du Sud ayant croisé leur route. L’espèce d’oiseaux se porte beaucoup mieux aujourd’hui grâce, notamment, à un programme de protection qui a été développé il y a une trentaine d’années.

Une histoire digne d’un film de Disney!
 

Le cheval caspien

Une race de cheval de petite taille et docile, parfaite pour apprendre l’équitation aux enfants, ça existe? Oui! Il s’agit du cheval caspien, une espèce qui a été retrouvée dans les années 1950.

En 1957, Louise Laylin, une Américaine nouvellement mariée à un aristocrate iranien, a déménagé à Téhéran où elle a fondé, quelques années plus tard, un centre équestre pour enfants. À la recherche de chevaux pouvant répondre aux besoins de la clientèle de ce nouveau lieu, la femme a parcouru les régions avoisinantes, dont les montagnes de la mer Caspienne, où elle a découvert ce petit cheval (lien vers une vidéo en anglais) qui avait vraisemblablement disparu de la surface de la Terre. Elle en a ensuite fait l’élevage et a ainsi permis à la race de reprendre du poil de la bête. (Désolé pour le jeu de mots.) En 2018, on trouvait environ 2000 individus de l’espèce répartis un peu partout dans le monde.

C’est beaucoup mieux que de retrouver un billet de 20 $ dans une poche de manteau, comme découverte!
 

Voici d’autres contenus qui pourraient vous intéresser : 


 

La grenouille marsupiale à cornes

La grenouille marsupiale à cornesCrédit photo : Frank Pichardo, Tropical Herping

En 2018, des biologistes de l’Équateur ont eu l’heureuse surprise de tomber par hasard sur une grenouille marsupiale à cornes (lien vers un article en anglais) après l’avoir entendue chanter.

Leur surprise était explicable par le fait que l’espèce n’avait pas été observée depuis une décennie. En fouillant les environs où avait été trouvé le premier individu, l’équipe de scientifiques a été en mesure de mettre la main sur quatre spécimens, dont une femelle enceinte – l’espèce a la particularité de couver ses œufs à même une poche située dans son dos avant que de petites grenouilles en sortent lorsqu’elles sont assez matures.

« Fascinant! », comme dirait notre animateur de Découverte préféré.
 

La tortue géante de Fernandina

En février 2019, une tortue géante d’une centaine d’années a été trouvée sur l’île Fernandina des Galápagos (lien vers un article en anglais), alors que son espèce était présumée éteinte depuis un siècle.

La surprenante découverte d’une femelle de Chelonoidis phantasticus a été réalisée lors d’une expédition organisée par le directeur du programme de récupération des tortues géantes de l’organisation non gouvernementale Galápagos Conservancy. C’est après qu’un garde du parc eut trouvé des traces de tortues, en 2014, que les recherches pour trouver un spécimen de l’espèce disparue ont été intensifiées et qu’elles ont finalement porté ses fruits. Les scientifiques espèrent maintenant dénicher un mâle de Chelonoidis phantasticus sur la petite île volcanique afin de lancer un programme de reproduction.

On leur souhaite bonne chance!
 

Le pétrel des Bermudes

Le pétrel des Bermudes, l’oiseau emblématique de cet archipel britannique situé dans l’océan Atlantique, a été redécouvert en 1951, près de 300 ans après sa prétendue extinction (lien vers une page web en anglais).

L’oiseau de mer a connu une belle croissance du nombre de ses individus dans les 70 dernières années. En 2018, 71 spécimens de l’espèce ont vu le jour, ce qui est très encourageant, selon les biologistes.

On ne souhaite que le meilleur à cet élégant cousin du goéland!


Voilà qui termine notre recensement de quelques animaux que l’on croyait disparus.

À bientôt pour un autre billet de la série insolite!