Vivant dans les hauteurs de l’Himalaya, une créature légendaire alimente le folklore tibétain depuis des centaines d’années. Mi-ours, mi-homme, les locaux l’ont baptisé le yéti.

Une vieille légende

Si les premières mentions de l’abominable homme des neiges remontent au IVe siècle, c’est à l’explorateur Charles Howard-Bury de la Royal Geographical Society que nous devons la première observation d’empreintes en 1925. En pleine ascension de l’Everest, il a découvert de mystérieuses traces dans la neige. L’Anglais est alors convaincu que le yéti est bien réel. 

La créature vivrait dans la neige, au sommet de très hautes montagnes de l'Himalaya.

Voici la description physique du yéti selon les témoignages recueillis:

  • Ce serait un primate de grande taille, soit de plus de deux mètres environ.
  • Il marcherait debout sur ses deux «pattes» arrières.
  • Il aurait de longs bras et un crâne pointu.

Selon des témoins, le yéti serait parfaitement à l'aise dans la neige et capable de marcher plusieurs kilomètres sans s'arrêter. Il pourrait aussi survivre en haute altitude, là où l'oxygène est rare et le froid, très intense.

Néanmoins, l'existence de ces créatures n'a jamais été prouvée scientifiquement, faute de preuves.

Le yéti sous enquête

Dans le premier épisode de Dossiers Bigfoot présenté le lundi 27 avril 21h, Bryan Sykes, un des plus grands généticiens de la planète, utilise de nouvelles techniques d'analyse d'ADN pour percer le mystère du yéti. Avec Mark Evans, il va examiner les preuves et recueillir les témoignages de ceux qui ont rencontré la créature.

Dans les épisodes suivants, Bryan Sykes et son équipe s'intéresseront aux deux cousins du yéti : le « Sasquatch » aux États-Unis et l’« Almasty » en Russie.