Un alligator a traversé la rue Jarry, il y a quelques jours.
Mayssam Samaha

Si vous êtes allé faire un petit tour sur les médias sociaux depuis dimanche après-midi, vous avez probablement vu la vidéo virale du moment, mettant en vedette un reptile, que l’on peut voir traverser la rue Jarry, à Montréal.

Voici la vidéo en question, si vous ne l’avez toujours pas vue :

La bête, un alligator, se serait aventurée sur l’asphalte froid après que la porte de sa cage et celle du véhicule dans lequel elle était transportée avaient été laissées ouvertes. Ne faisant ni une ni deux, l’animal a pris la poudre d’escampette avant que des gens qui passaient par là, incrédules, ne s’attroupent près de lui. C’est alors que les deux employés qui en avaient la garde, sortis pour prendre une bouchée, ont remarqué que quelque chose d’anormal se produisait, puis ont récupéré l’alligator – à mains nues s’il vous plaît!

Pas besoin de vous dire que cette petite mésaventure a fait le tour du web québécois depuis dimanche! Nombre de gens se demandaient d’ailleurs s’il s’agissait bel et bien d’un alligator. Plusieurs personnes avançaient plutôt que c’était en fait un caïman ou même un crocodile.

Comme on voulait en avoir le cœur net, on a fait nos petites recherches afin de savoir comment il était possible de distinguer alligator, crocodile et caïman.

Allons-y.

Quelle famille?

D’abord, il faut savoir que les crocodiles n’appartiennent pas à la même famille de reptiles que les alligators et les caïmans. Oui, ils sont tous les trois dans l’ordre des crocodiliens, mais les crocodiles sont des crocodilidés, alors que les alligators et les caïmans sont plutôt des alligatoridés.

Quand on n’est pas spécialiste en la matière, cette information n’aide pas vraiment à mieux identifier chacun des reptiles, puisqu’il est habituellement compliqué d’avoir accès à leur arbre généalogique.

Passons donc aux différences plus évidentes.

Des mâchoires bien distinctes

Une bonne façon de départager le crocodile de l’alligator et du caïman est en observant la forme de la mâchoire des trois animaux. Le détail qui saute aux yeux est que le premier a les mâchoires supérieure et inférieure (cette dernière est en forme de V) de tailles quasi identiques; on peut donc voir ses dents du haut et du bas lorsqu’il a la gueule fermée.

Un crocodile qui a la gueule fermée.
Les dents inférieures du crocodile sont bien visibles.

Dans le cas de l’alligator et du caïman, la mâchoire inférieure est plus petite et faite en U, ce qui rend leurs dents inférieures beaucoup moins apparentes. Si vous avez un œil de lynx, vous aurez remarqué que le caïman n’a pas de cloison nasale osseuse, ce qui est un des seuls détails le distinguant de l’alligator sur le plan de la mâchoire.

Un caïman aux aguets.
Un caïman aux aguets.

Une question de taille, de poids, de couleur et d’espérance de vie

Les trois types de reptiles adultes présentent une importante différence de taille et de poids, puisque le crocodile peut mesurer jusqu’à 5,8 mètres et peser jusqu’à 1000 kilogrammes, alors qu’un grand alligator dépasse rarement les 4,6 mètres et les 450 kilogrammes. Le caïman, lui, est encore plus petit, la plupart des mâles atteignant une taille de 2 mètres et un poids de 40 kilogrammes au maximum (sauf dans le cas du caïman noir de Guyane, qui peut atteindre les 5 mètres et les 500 kilogrammes).

Un caïman noir prend un bain de soleil.
Le caïman noir est le plus grand de son espèce.

Maintenant, pour ce qui de la palette de couleurs de leur peau, les alligators ont habituellement des écailles de teintes gris-noir sur le dos et plus pâles sur le ventre, alors que celles du caïman et du crocodile tirent davantage sur le brun-vert.

Un alligator sur le point de se jeter à l'eau.
L'alligator a des écailles de couleur foncée sur le dos.​

L’espérance de vie du crocodile, qui peut aller jusqu’à 100 ans, est beaucoup plus grande que celles de l’alligator (50 ans) et du caïman (40 ans), mais ça, ce n’est pas une caractéristique particulièrement pertinente à savoir quand on croise un des trois en pleine rue!

Des niveaux d’agressivité qui ne se ressemblent pas

Là où le crocodile se démarque de ses deux cousins, c’est avec son degré d’agressivité très élevé. En effet, l’animal agit sous le coup de l’impulsion et n’hésite pas à attaquer en cas de doute.

C’est l’inverse chez l’alligator et le caïman, qui prennent plutôt la fuite s’ils se sentent menacés. Ceux-ci n’attaquent qu’en cas de dernier recours.

Bon, on ne vous suggère tout de même pas d’essayer de flatter un alligator ou un caïman, juste au cas.

Un examen pratique

Comme vous savez maintenant comment distinguer le crocodile, l’alligator et le caïman, on vous invite à deviner lequel est lequel sur les photos suivantes.

(Les réponses se trouvent au bas de la page.)

​Numéro 1

Un crocodile, prêt à attaquer.

Numéro 2

Des caïmans au repos sur une plage.

Numéro 3

La mâchoire du crocodile a une forme en V.

Numéro 4

Un bébé alligator se fait cajoler.

Numéro 5

Un caïman à proximité d'un plan d'eau.

Les réponses : 

  1. ​Un crocodile
  2. Des caïmans
  3. Un crocodile
  4. Un alligator
  5. Un caïman

 

Voilà! À l’avenir, vous saurez mieux identifier chacun de ces trois reptiles, s’il fallait que vous en croisiez un en vous rendant à l’épicerie!