Si l’efficacité du nouveau « Viagra pour femmes » continue d’être débattue, la recommandation de ne pas le prendre en même temps que de l’alcool, elle, va faire jaser. Parce que cette recommandation repose sur une étude menée auprès de 2 femmes... et 23 hommes.

C’est ce qu’on apprend du document sur l’évaluation des risques (Risk Evaluation and Mitigation Strategy) que l’agence américaine des aliments et drogues (FDA) oblige à produire pour certains médicaments jugés plus à risque de complications (la FDA a annoncé le 18 août que la vente du médicament était autorisée aux États-Unis).

On y lit que le Flibanserin, vendu sous le nom Addyi, ne doit jamais être mélangé avec de l’alcool. En fait, on insiste auprès des médecins pour qu’ils soulignent ce fait à leurs patientes. Le document précise que cette recommandation repose sur une étude qui a observé une baisse de la pression sanguine de 42 % chez ceux qui avaient pris de 2 à 4 verres de vin en plus du médicament — et c’est dans cette étude que les cobayes étaient presque tous des hommes.

Rappelons que les preuves de son efficacité sont mitigées. S’il est pris chaque jour, Addyi se traduirait par une augmentation de 0,5 à 0,7 du nombre « d’événements sexuellement satisfaisants » par mois.