Vous vous souvenez du programme « un portable par enfant », destiné aux écoliers des pays en voie de développement? Discrètement, il est en train de devenir « une tablette par enfant ».

À l’origine, One Laptop per Child, né en 2005 aux États-Unis, s’appuyait sur l’idée d’un ordinateur portable à 100 $ — le XO. L’Uruguay est devenu le premier pays à en commander 100 000, en 2007.

En 2010, le programme a toutefois tourné son attention vers les tablettes, et plus tard les tablettes à écran tactile alimentées à l’énergie solaire. Les premiers prototypes ont été livrés dans quelques villages d’Éthiopie cette année, dotés de logiciels éducatifs, mais sans instructions : le but était de voir si des enfants analphabètes apprendraient à s’en servir... et il leur a suffi de deux semaines pour utiliser une moyenne de 57 applications et commencer à réciter l’alphabet.