Nokia songe à lancer sur le marché un tatouage qui vibre quand on reçoit un appel. Le brevet déposé par la firme finlandaise vise à coupler un téléphone intelligent à un tatouage.

Les substances ferromagnétiques contenues dans l’encre du tatouage se mettraient à vibrer sous l’effet des signaux électromagnétiques envoyés par le téléphone.

La fréquence de vibration informerait l’usager de l’identité de la personne qui appelle, de la nature du message (appel vocal, texto) et de l’état de la pile du téléphone.

En plus de faire jaser (dans tous les sens du terme!), ce dispositif a l’avantage d’être plus discret –sur le plan auditif du moins— que le traditionnel mode «vibration».

L’utilisateur serait libre de choisir le modèle de son tatouage et celui-ci serait réalisé selon la procédure habituelle.

Et pour les personnes réfractaires aux tatouages, Nokia propose une alternative: un autocollant magnétique amovible.3