Misant sur l’attrait qu’exercent les jeux vidéo sur les jeunes, des chercheurs ont créé un jeu thérapeutique destiné aux adolescents dépressifs. Et ça marche! La dépression affecte environ un jeune sur quatre. Seulement 20 % d’entre eux ont recours à un thérapeute.

Pour leur venir en aide, des médecins néo-zélandais ont créé Sparx, un jeu vidéo thérapeutique. Après s’être inventé un avatar à son image, le joueur traverse des épreuves qui le mèneront à la guérison. Il apprendra notamment à identifier les symptômes de la dépression, à contrôler sa colère, à faire disparaître les idées noires et à penser de façon positive.

Les chercheurs ont testé Sparx auprès de 187 dépressifs âgés de 12 à 19 ans. La moitié des sujets ont suivi une thérapie de 5 semaines avec un psychologue, tandis que les autres ont joué à Sparx durant 4 à 7 semaines. Puis, l’état des participants a été évalué au moyen de tests psychologiques.

Les résultats étonnent : 44 % des sujets ayant utilisé le jeu se sont remis de leur dépression, contre 26 % pour l’autre groupe. Les auteurs de l’étude considèrent Sparx comme une alternative à la thérapie classique susceptible d’aider les jeunes non pris en charge par des professionnels. D’autres spécialistes le voient plutôt comme un outil complémentaire.