(Photo prise par Lionel Rich / Wikimedia Commons)

Alors qu’elle est encore dans son oeuf, la future tortue peut changer de position afin de contrôler sa température. Et peut-être son futur sexe?

C’est que les biologistes savent depuis longtemps que chez plusieurs reptiles, le sexe n’est pas déterminé dès l’apparition de l’embryon. Les variations de température ont une influence sur la proportion de mâles ou de femelles qui vont naître. Mais une équipe chinoise vient de découvrir que, chez une tortue des marais (Chinemys reevesii), l’embryon lui-même peut influer sur ces variations de température.

Quant à savoir si quelque chose dans les gènes de l’embryon le «pousse» à se tourner à gauche ou à droite pour devenir mâle ou femelle, c’est une autre histoire. Mais il est fort possible que ce système soit répandu parmi plusieurs reptiles et oiseaux. (Source:Biology Letters)