Après des années, un rare succès pour la thérapie génique : une souris aveugle qui peut apparemment voir à nouveau.

En laboratoire, la souris s’est mise à chercher une cachette lorsqu’on lui a présenté un vidéo d’un hibou volant. Rien d’étonnant pour une souris, sauf que celle-ci était auparavant aveugle. Le traitement a consisté à lui injecter le gène qui, dans l’oeil, est censé produire le pigment qui détecte la lumière. On ne sait donc pas exactement ce que la souris « voit » sur l’écran — mais elle va bel et bien se cacher alors que la souris qui n’a pas été traitée reste bien tranquille.

L’avantage de cette approche, si elle pouvait être appliquée à des humains, c’est qu’elle permettrait de traiter plusieurs formes de cécité en donnant un coup de pouce au fonctionnement normal de l’oeil, alors que les expériences de thérapie génique, jusqu’ici, ont plutôt ciblé des maladies rares, héréditaires, pour lesquelles on avait identifié un gène fautif à remplacer. Les résultats sont parus le 30 juillet dans la revue Current Biology