Des sports transformés par la science et la technologie
crédit photo : iStock

Des sports transformés par la science et la technologie

ICI EXPLORA

12 juillet 2021

Si certaines disciplines sportives ont peu changé depuis qu’elles sont pratiquées, la plupart ont été transformées par les aptitudes physiques croissantes des athlètes, de nouvelles méthodes d'entraînement et des équipements à la fine pointe de la technologie.

Aujourd’hui, les athlètes de haut niveau peuvent généralement se concentrer presque exclusivement à leur sport, ce qui n’a pas toujours été le cas. On peut par exemple penser aux joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) : jusqu’aux années 1980, ils devaient généralement exercer un deuxième emploi pendant leur carrière sportive pour avoir un revenu adéquat.

C’est le cas du légendaire Maurice Richard, qui travaillait pour le Chemin de fer Canadien Pacifique en même temps qu’il réalisait ses grands exploits avec le Canadien de Montréal.

Maurice Richard

Maurice Richard en 1958, après avoir compté son 600e but en carrière / Photo : Radio-Canada

 

Le talent était bien présent chez ces athlètes. Mais à l’époque, il n’était pas toujours facile de se dévouer entièrement à un sport, et les méthodes scientifiques pour rehausser son niveau étaient restreintes.

De nos jours, la science est au cœur de toutes les disciplines sportives d’envergure, que ce soit dans l’analyse des statistiques des athlètes, dans la mise sur pied d’entraînements efficaces et, surtout, dans le développement d’équipements plus performants.
 

L’évolution des équipements sportifs

Dans la plupart des disciplines sportives, les équipements utilisés aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec ceux d’avant : le bois des anciens bâtons de hockey a été remplacé par de la fibre de carbone, les maillots des équipes de natation sont maintenant faits avec des textiles beaucoup plus efficaces sous l’eau, l’équipement des cyclistes est sans cesse renouvelé pour améliorer l’aérodynamisme, etc.

Les photos des athlètes du passé illustrent très bien ce phénomène.

Voici un athlète lors du Tour de France en 1970 et un cycliste professionnel en 2021 :

Des cyclistes du tour de France en 1970 et 2021

Les cyclistes modernes du Tour de France possèdent des vélos beaucoup plus légers et performants que leurs ancêtres, des casques sécuritaires de forme aérodynamique et des vêtements très serrés sur le corps / Photo : AFP - Getty Images.

 

Le gardien de but Jacques Plante en 1954 et Carey Price en 2021 :

Le gardien de but Jacques Plante en 1954 et Carey Price en 2021

Jacques Plante et Carey Price / Photos : Radio-Canada et Getty Images

 

Le casque est maintenant obligatoire au hockey. Aussi, les différentes pièces du matériel de protection du gardien de but, des jambières au plastron, sont beaucoup plus imposantes qu’autrefois, mais les matériaux utilisés sont généralement plus légers et confortables qu’auparavant.

L’équipement des gardiens de but de la LNH s’est en fait tellement agrandi au fil des ans que les responsables de la ligue ont décidé d’implanter des mesures pour le rétrécir progressivement il y a quelques années.

Bien sûr, la qualité du matériel n’aura jamais autant d’incidence dans le succès des athlètes que leur talent inné ou acquis, et certains sports ont connu une évolution moins fulgurante sur ce plan. Mais dans le domaine du sport, la science n’a pas transformé que les équipements – elle a aussi considérablement changé la manière de s’entraîner.

 

L’analyse et l’entraînement

Les statistiques sportives sont une source importante d’information pour les athlètes qui désirent se dépasser ou mieux comprendre leurs adversaires. Elles sont aujourd’hui facilement accessibles, et l’intelligence artificielle est même parfois utilisée pour recueillir et analyser les données sportives.

Au lieu de se contenter de regarder des enregistrements vidéo, les athlètes ont accès à un véritable trésor de données pour mieux élaborer leurs stratégies et améliorer leurs points faibles. Pour les sports d’équipe, c’est aussi une bonne manière de savoir qui sont les adversaires à surveiller et quelles sont les failles à exploiter.

Pour ce qui est de l’entraînement, les machines sophistiquées d’aujourd’hui permettent d’obtenir rapidement des résultats précis et il est plus facile d’optimiser les périodes d’entraînement que par le passé.

Dans certaines disciplines sportives, la réalité virtuelle est même mise à l'essai pour simuler des situations et mieux préparer les athlètes. Cette technologie est d’ailleurs utilisée par de nombreux joueurs de la LNH qui souhaitent améliorer des aspects précis de leur jeu.

La gardienne de but Ève Gascon en plein entraînement avec un dispositif de réalité virtuelle
La gardienne de but Ève Gascon en plein entraînement avec un dispositif de réalité virtuelle. Photo : Radio-Canada