Le Viagra devait être un médicament contre l'angine de poitrine lorsqu'il a d'abord été développé.
iStock/wwing

Série insolite – Des inventions faites au hasard

Philippe Côté-Giguère , ICI EXPLORA

14 août 2020

La plupart des inventions qui ont marqué le cours de l’humanité moderne ont été réalisées après d’intenses recherches par des scientifiques ayant fait preuve d’une détermination, d’une méticulosité et d’une rigueur hors de l’ordinaire

Ces caractéristiques sont très utiles pour toute personne qui souhaite réaliser des découvertes d’importance, mais un facteur sous-estimé a parfois joué un rôle capital dans ces réussites : le hasard. Oui, certaines inventions révolutionnaires donnent raison au dicton qui veut que le hasard fasse bien les choses, puisqu’elles ont nécessité un petit coup de chance afin de se matérialiser.

Nous avons donc fait nos recherches pour vous détailler des inventions importantes qui ne se seraient peut-être jamais concrétisées sans le précieux apport du hasard.

Allons-y!

Le four à micro-ondes

Un four à micro-ondes.Crédits photo : iStock/gpflman
 

En pleine Seconde Guerre mondiale, un ingénieur américain visait à développer un générateur de micro-ondes pour les radars lorsqu’il s’est aperçu que la barre de chocolat qui était dans une de ses poches de pantalon avait fondu.

Après quelques tests, Percy Spencer a constaté qu’il venait de découvrir bien malgré lui une nouvelle façon de cuire les aliments. Peu de temps après cet événement, l’entreprise pour laquelle il travaillait a déposé une demande de brevet pour protéger l’invention, qui a ensuite rapidement été commercialisée sur le marché industriel.

Vingt ans plus tard, en 1967, le premier appareil destiné à une clientèle domestique a été mis en vente au prix faramineux de 640 $ (environ 5000 $ aujourd’hui). Ce n’est que dans les années 80 que l’utilisation du four à micro-ondes a été popularisée grâce à la commercialisation de nombreux nouveaux modèles.

Orville Redenbacher doit une fière chandelle à cette invention!

La pénicilline

Une mère donne un médicament à base de pénicilline à son enfant.Crédits photo : iStock/Onfokus
 

Saviez-vous qu’une des plus importantes découvertes de la médecine moderne avait été le fruit du hasard? Eh bien, c’est le cas!

En septembre 1928, le biologiste écossais Alexander Fleming étudiait des cultures de staphylocoques lorsqu’il est parti en vacances sans nettoyer correctement les récipients contenant ces bactéries. À son retour au laboratoire, il a remarqué que les bactéries d’une des cultures avaient été contaminées par une moisissure, ce qui les avait détruites. Après investigation, Fleming a constaté que cette moisissure provenait du laboratoire situé à l’étage inférieur où des scientifiques faisaient des expériences sur les effets allergènes de la penicillium notatum.

Ne disposant pas des ressources nécessaires, le biologiste a abandonné les recherches sur sa découverte. Quelques années plus tard, ses travaux, repris par d’autres scientifiques provenant des quatre coins de la planète, ont été achevés, et dans les années 40, la pénicilline a finalement été produite à grande échelle.

Vous penserez à cela la prochaine fois que vous trouverez de la moisissure sur une tranche de pain.

Le Velcro

Une bande Velcro.
Crédits photo : iStock/curtoicurto
 

Après une petite promenade en forêt avec son chien en 1941, l’ingénieur suisse George de Mestral a remarqué que de petits chardons s’étaient attachés au poil de son fidèle compagnon.

En les observant au microscope, il a remarqué que ceux-ci étaient couverts de minuscules crochets, ce qui leur permettait de s’agripper à un nombre important de matériaux. De Mestral a eu l’idée d’utiliser cette caractéristique pour développer, après de longues années de recherche et d’embûches, un produit révolutionnaire : le Velcro, contraction des mots « velours » et « crochet ». C’est dans les années 1950 qu’il a finalement obtenu le brevet de son invention, qui a notamment été popularisée après que la NASA l’eut utilisée lors de missions Apollo.

Il faudra encore plusieurs années avant que les grands manufacturiers de vêtements et de chaussures l’adoptent et que le système de fixation devienne commun. Son usage s’est révélé très pratique, surtout pour les produits destinés aux enfants.

Un monde sans Velcro? Non merci!

Le Viagra

Une boîte de Viagra.
Crédits photo : iStock/wwing
 

Au début des années 1990, une équipe de recherche dans les laboratoires de Pfizer s’affairait à trouver un remède soulageant les symptômes de l’angine de poitrine.

Le médicament qui a finalement été développé, le citrate de sildénafil, avait la capacité de dilater les vaisseaux sanguins, mais il a finalement été jugé trop peu efficace chez les cobayes humains pour être commercialisé. Sauf qu’un effet secondaire a été remarqué chez les hommes ayant pris part à l’étude : certains d’entre eux avaient des érections jusqu’à plusieurs jours après avoir ingéré le médicament.

À partir de 1993, Pfizer a réorienté l’étude sur le citrate de sildénafil pour qu’il vise à régler les problèmes de dysfonctions érectiles. C’est en 1998 que le Viagra a été commercialisé aux États-Unis, et son succès a été immédiat. En 2000, les ventes mondiales du médicament dépassent le milliard de dollars.

Petit train va loin. Petite pilule bleue aussi.

Le Coca-Cola

Une bouteille de Coca-Cola.Crédits photo : iStock/Mindstyle
 

À la fin du 19e siècle, la première version d’une concoction sirupeuse de couleur brunâtre qui devait être un médicament a été élaborée par un pharmacien américain. 

En effet, en 1886, John S. Pemberton travaillait à créer une solution tonique qui pourrait venir en aide aux gens souffrant de diverses maladies (lien vers une page en anglais). Cette solution était faite à partir de feuille de coca – oui, il y avait de la cocaïne dans le Coca-Cola jusqu’en 1903! – et d’extraits de caféine. La boisson n’a pas eu les effets escomptés sur la santé, mais est devenue très populaire pour son goût unique. 

Le nom Coca-Cola a été enregistré en 1893 aux États-Unis, et la valeur de l’entreprise a ensuite crû de façon exponentielle. Au fil des ans, la compagnie a élargi son offre de produits, entre autres en ajoutant le Sprite en 1961, puis le fameux Coke Diète en 1982, et a atteint de plus en plus de marchés à travers le monde. Par exemple, en 1978, elle est devenue la seule entreprise à pouvoir vendre des boissons froides embouteillées en Chine.

Nous avons rarement vu un échec devenir un succès aussi retentissant!

Voilà qui complète notre palmarès de quelques inventions révolutionnaires qui ont été réalisées avec la complicité du hasard.

À la semaine prochaine pour un autre billet de la série Insolite!