Les vaisseaux sanguins sont très nombreux dans le corps humain afin d'y faire circuler le sang abondamment.
iStock/magicmine

Série insolite – Des faits étonnants sur le corps humain

Philippe Côté-Giguère , ICI EXPLORA

12 juin 2020

L’évolution des sciences de la santé a permis à l’être humain non seulement d’allonger son espérance de vie, mais aussi de vivre en meilleure condition physique et mentale. Bien que le corps humain ait été étudié avec minutie depuis plusieurs siècles, il n’en finit pas de surprendre et d’intriguer les scientifiques.

Nous avons répertorié certaines caractéristiques particulièrement impressionnantes sur notre anatomie afin de vous prouver que le corps humain est une véritable merveille qui laisse parfois bouche bée par sa majestuosité et son mystère.

Voici donc ces quelques faits qui risquent de vous amener à vous scruter de plus près dans votre miroir de salle de bain.

Allons-y!

La chair de poule était utile pour nos ancêtres

via GIPHY

Tout le monde a déjà senti ses poils se dresser à cause du froid, d’un moment d’excitation ou d’une grande frayeur. Mais d’où vient ce phénomène aujourd’hui désuet?

Il y a des centaines de milliers d’années, le corps de l’ancêtre de l’Homo sapiens était recouvert de poils, de la tête aux pieds. C’est à cette époque que la chair de poule avait une réelle utilité. D’abord, par temps froid, elle permettait aux nombreux poils hérissés de créer une couche d’air sur la peau, ce qui avait pour effet d’augmenter la chaleur corporelle. Ensuite, en situation de détresse, elle donnait une apparence plus menaçante aux individus en faisant croire à leurs assaillants qu’ils étaient plus imposants physiquement; les chats utilisent le même mécanisme en cas de danger imminent.

De nos jours, nos poils dressés ne sont plus très pertinents, sauf peut-être pour le frisson qui les accompagne pendant une prestation musicale extraordinaire.

Désolé aux adeptes de la chair de poule. Si de telles personnes existent...

La cause du bâillement est toujours inexpliquée

via GIPHY

Saviez-vous que, bien qu’il ait été étudié à de multiples reprises, le bâillement est un phénomène qui continue d’intriguer la science?

En effet, ce comportement a survécu à des milliers d’années d’évolution, pourtant, sa cause et ses effets restent mystérieux. On a longtemps cru qu’il servait à oxygéner le cerveau; or, il a été prouvé que le taux d’oxygène dans le cerveau d’une personne tend plutôt à baisser légèrement après que cette dernière a bâillé. Le Dr Olivier Walusinski, qui s’est penché sur la question, croit que cette réaction physiologique aurait pour effet de calmer ou de stimuler la vigilance chez l’être humain. Chez certains animaux, comme le macaque, le bâillement serait aussi lié à la reproduction.

Sa contagion est aussi difficile à expliquer, mais elle semble être liée à la sensibilité ainsi qu’à la capacité d’un individu de comprendre l’état émotionnel de son prochain.

Tout ça pour dire qu’il est grand, le mystère du bâillement.

Tous les vaisseaux sanguins mis bout à bout ont une longueur impressionnante

Les vaisseaux sanguins sont très nombreux dans le corps humain afin de permettre au sang d'y circuler abondamment.
Crédits photo : iStock/magicmine
 

Les veines, artères et capillaires permettant au sang de circuler dans le corps humain sont très nombreux… et excessivement longs lorsque mis bout à bout!

Bien que certains vaisseaux sanguins, les plus fins, aient une longueur de 5 micromètres, il ne faut pas négliger la distance couverte par l’entièreté des veines, artères et capillaires sillonnant le corps humain si on les plaçait les uns à la suite des autres. Chez l’adulte moyen, cela représenterait près de 160 000 km (100 000 miles), soit près de quatre fois le tour de la Terre, dont la circonférence est de 40 075 km. 

C’est donc dire qu’il ne faudrait mettre bout à bout que les vaisseaux sanguins des corps de trois adultes pour couvrir la distance entre la Terre et la Lune (384 400 km).

C’est drôle, mais notre satellite naturel nous paraît beaucoup plus proche soudainement.

LES DENTS DE SAGESSE SONT DES VESTIGES DU PASSÉ

Les dents de sagesse peuvent causer bien des ennuis.
Crédits photo : iStock/peterschreiber.media


Ah, les dents de sagesse! Toutes les personnes qui ont dû se les faire arracher les maudissent… et avec raison.

Cette troisième paire de molaires apparaît habituellement avant l’âge de 21 ans chez les personnes qui les développent. Oui, parce qu’il est aussi possible qu’elles ne sortent jamais. Une étude a d’ailleurs démontré qu’un peu plus de la moitié des gens (53 %) avaient au moins une dent de sagesse qui avait poussé. Ces dents étaient surtout utiles autrefois, à l’époque où la diète de nos ancêtres était surtout composée de noix, de racines, de viandes et de feuilles. Depuis que les méthodes de cuisson et les ustensiles ont fait leur apparition, elles sont devenues désuètes.

Des anthropologues avancent même qu’il est possible qu’un jour, en raison de l’évolution, personne n’en ait plus.

Une tâche en moins pour les dentistes! 

Les muscles des yeux sont les plus rapides du corps humain

via GIPHY

Le corps humain compte 650 muscles permettant aux membres et organes de se mouvoir. Mais où donc se trouvent les plus rapides d’entre tous? À proximité des yeux!

Les muscles extraoculaires des yeux sont ceux qui nous permettent, parfois même inconsciemment, de cerner avec grande rapidité un objet potentiellement dangereux apparaissant dans notre champ de vision avant de réagir. Il ne leur faut qu’un tout petit centième de seconde pour se contracter. Autre fait intéressant : ces muscles sont 100 fois plus puissants que nécessaire afin d’effectuer leurs tâches, ce qui explique notamment leur rapidité d’exécution.

Il est donc totalement justifié d’utiliser l’expression « en un clin d’œil » lorsqu’un événement brusque survient.

Voilà qui complète notre recensement de quelques-unes des caractéristiques méconnues et fascinantes du corps humain.

À la semaine prochaine pour un autre billet de la série Insolite!