Le 20 septembre avait lieu la 10e édition montréalaise de Park(ing) day : en ville sans ma voiture. Organisé par l’AMT, cet évènement a pour but d’amorcer la réflexion sur la manière dont est organisée la ville et de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour que chacun puisse mieux profiter de son environnement.

La ville aux citadins

Se réapproprier l’espace urbain, c’est une tendance qui émerge à coup de projets associatifs, citoyens ou même anonymes. Montréal est d’ailleurs réputée pour la qualité de vie que la ville offre à ses habitants l’été : festivals, espaces piétons, prestations d’artistes dans la rue ou installations interactives fleurissent aux beaux jours. Le reste de l’année, en revanche, pas grand-chose à signaler, mis à part les ballons lumineux rue Saint-Denis.

Certaines municipalités, comme New-York et même Paris vont plus loin et amorcent des réflexions pour créer une ville intelligente qui rendrait service aux citoyens. La mise en place de nouvelles cabines téléphoniques incluant internet, de bornes multimédias pour découvrir son environnement immédiat, ou encore la création de nouveaux dispositifs permettant d’assurer plus de sécurité aux usagers sont quelques-uns des projets testés dans ces villes. Leur but n’est plus seulement de procurer un certain divertissement éphémère aux citadins mais bien de réinventer la cité en mêlant l’utile à l’agréable.

Et au final, ça sert à quoi?

Il s’agit de ludifier la ville, de la « réenchanter ». Susciter l’étonnement, l’amusement reste le moyen le plus sûr d’intéresser les gens et de leur donner le plaisir de vivre en ville. D’un point de vue écologique, un espace public attrayant favorise le déplacement à pied ou en vélo. On peut même espérer rendre agréable les transports publics et donc doper leur fréquentation.

Rendre la ville attrayante aurait donc un effet à la fois sur la pollution, en diminuant le nombre de voitures, mais aussi sur la santé, en augmentant l’exercice physique.

EN COMPLÉMENT

Le mémoire d’un étudiant français sur les villes Américaines
Article du Figaro : la santé passe par l’amélioration des villes
Les différents projets d’amélioration de la ville en images (et en anglais)
À écouter : Rêver sa ville: se réapproprier le territoire