Sauvez les robots tueurs

Sauvez les robots tueurs

À l’heure des drones capables de tuer à distance, il peut sembler raisonnable de s’interroger sur l’avenir de la robotique — et les façons d’éviter les dérapages. Mais d’aucuns s’insurgent contre cet effort, alléguant qu’il pourrait nuire au développement de la robotique...

En mai dernier, des représentants de 87 pays et des experts en technologie, en droit et en éthique se sont réunis à Genève, sous l’égide des Nations Unies, pour mettre la table à une plus grande vigilance face au développement des « robots tueurs ».

Les médias en ont parlé en faisant bien sûr référence aux Terminator et autres images de la science-fiction. Ces parallèles ont déplu : pour certains, les opposants aux drones mènent une campagne de peur en s’appuyant sur une perception hollywoodienne des robots.

Une deuxième rencontre sous l’égide de l’ONU doit avoir lieu cet automne et déjà, la représentante de l’ONU sur les questions de désarmement s’est prononcée pour un moratoire sur le développement de ce qu’on appelle, en langage militaire, « les armes autonomes »