Un réacteur dorsal en utilisation lors d'une compétition NASCAR.
Photo : Jerry Markland/Getty Images

5 technologies du futur qui se font attendre depuis trop longtemps

ICI EXPLORA

27 novembre 2020

Les avancées technologiques parviennent toujours à nous surprendre. Des inventions comme les téléphones intelligents ou Internet ont radicalement transformé notre société et elles auraient été difficiles à prévoir il y a 50 ans. Pourtant, certaines technologies associées à un monde futuriste semblent, elles, vouloir rester hors de portée du génie humain depuis des décennies, malgré tous les progrès scientifiques. Voici cinq de ces innovations qui ne cessent de nous glisser entre les doigts.


Chaque semaine, découvrez un nouveau sujet technologique sur le blogue d'ICI Explora! Une rubrique à parcourir juste avant la diffusion de Planète techno, tous les vendredis à 19 h.


Le réacteur dorsal 

Mieux connu sous le terme anglais jet pack, le réacteur dorsal est sans doute l’invention la plus accessible de notre liste. En fait, les premiers réacteurs dorsaux remontent au début des années 60, alors qu’ils étaient développés pour l’armée américaine.

Les militaires se sont vite rendu compte qu’une cible illuminée avec des bonbonnes de gaz explosifs sur le dos n'était pas l’idée du siècle et ils ont abandonné le projet. Pourtant, l’aspect récréatif du réacteur dorsal a continué de piquer notre curiosité au fil des années, si bien que des versions modernes existent aujourd’hui.

Ces dernières ne sont pas encore en vente sur les tablettes, mais il est plus facile que jamais de faire l’essai d’un réacteur dorsal. Certains utilisent l’eau comme moyen de propulsion, alors que d’autres qui fonctionnent avec du carburant sont munis de stabilisateurs au bras pour compenser la poussée de la turbine principale portée comme un sac à dos.

Un modèle prometteur de réacteur dorsal à l'essai.

Si cette technologie n’est toujours pas répandue, c’est entre autres parce que les réacteurs dorsaux sont généralement très difficiles à manier. Ils peuvent aussi être dangereux et ils sont très chers. Des tests sont toutefois en cours avec des équipes de sauvetage spécialisées qui pourraient utiliser ces équipements pour les missions en terrains escarpés.

Les sabres laser

Les adeptes de Star Wars en rêvent, et bien d’autres gens aimeraient que les sabres laser deviennent une réalité. Plusieurs ont tenté de sortir de la fiction ces légendaires épées imaginées par George Lucas.

Il y a quelques semaines, des ingénieurs canadiens derrière la chaîne YouTube Hacksmith Industries ont usé de leur créativité pour concevoir un « sabre laser » inspiré par l’univers de Star Wars. Ils ont assez bien réussi leur coup, mais le résultat démontre bien pourquoi ces épées resteront probablement de la fiction : le prototype est encombrant, plus près de la torche de plasma que du laser et, surtout, il est excessivement dangereux. 

Hacksmith Industries, les premiers propriétaires d'un « sabre laser » rudimentaire?

En plus de risquer de couper en deux le corps de la personne qui l’utilise en raison d’une simple erreur de maniement, un sabre comme celui de Luke Skywalker nécessiterait une pile d’une puissance inimaginable. La clef d’un tel outil se trouve peut-être dans la maîtrise de l’énergie de fusion nucléaire, mais pour l’instant, les sabres lasers restent seulement une réalité de nos écrans.

La téléportation

Avec la pandémie, même le voyage par téléportation ne serait sans doute pas recommandé. Il s’agirait tout de même d’une chouette invention pour se déplacer instantanément d’un lieu à l’autre, comme dans Star Trek et bien d’autres œuvres mythiques de science-fiction. Éviter de sortir affronter le froid hivernal pour aller faire son épicerie, ce serait quand même génial.

En informatique, la téléportation quantique se concrétise de plus en plus, et en 2017, des spécialistes sont même parvenus à téléporter un photon de la Terre à un satellite en orbite. C’est toutefois une découverte qui touche surtout la transmission instantanée de l’information et l’avancée des ordinateurs quantiques, et non pas la téléportation d’un être vivant ou d’objets. 

Pour ce deuxième type de téléportation, les scientifiques en sont toujours à l’étape de la copie, ou un objet est détruit dans une machine pour être reproduit exactement de la même manière dans une autre. C’est d’ailleurs la source du grand questionnement existentiel sur la téléportation humaine : après avoir utilisé une telle machine, est-ce vraiment nous qui en sortons à l’autre bout ou est-ce une simple copie de ce que nous avons été? 

La voiture volante

La voiture volante, c’est le grand classique de bien des œuvres de science-fiction. Avec les grandes villes qui ont tendance à se développer à la verticale pour préserver leur espace, on peut comprendre pourquoi la même idée pourrait être une solution à considérer pour alléger les bouchons de circulation. 

Depuis octobre dernier, on peut dire avec assurance que les voitures volantes existent! Par contre, il s’agit plus d’un avion qui peut rouler au sol que d’une voiture qui peut voler. Le prototype présenté et testé par l’entreprise Klein Vision, l’AirCar V5, possède des ailes et une hélice rétractables qui permettent au véhicule terrestre de s’envoler rapidement vers les nuages.

L'AirCar V5, la voiture volante de l'entreprise Klein Vision.

Ces aéronefs hybrides qui coûteront certainement plusieurs centaines de milliers de dollars et qui nécessiteront un permis de pilotage ne risquent pas d’envahir nos villes de sitôt, mais c’est peut-être une bonne chose si l’on considère le nombre annuel d'accidents impliquant des véhicules routiers. 

La planche gyroscopique volante (Hoverboard)

Quand on parle de planche futuriste, on fait rarement référence aux abominations sur deux roues qui ont envahi les rues des grands centres urbains il y a quelques années. Même si une certaine entreprise a décidé d’utiliser le nom hoverboard pour ses gyropodes sans guidon, il était évident dès le départ que ces Segway glorifiés ne flottaient pas. C’est après cet aspect principal qui donne son nom à la planche fétiche de Marty McFly dans le film Retour vers le futur.

L'entreprise Lexus a fabriqué sa propre version d'un « Hoverboard », qui fonctionne à l'Azote.

Plusieurs prototypes qui flottent plus ou moins bien ont toutefois été inventés depuis la sortie du film culte. Certains utilisent des aimants, d’autres de l’eau ou de puissantes hélices, mais aucune planche volante digne de ce nom n’est actuellement offerte sur le marché.