Le nouveau Discovery Tour d’Ubisoft reprend l’univers du jeu Assassin’s Creed Odyssey pour le transformer en une aventure à vocation éducative. En projetant le joueur ou la joueuse en plein cœur d’une Grèce antique florissante, le jeu permet de découvrir les subtilités de cette époque charnière du pays, sans les combats sanglants liés au média d’origine. Personnages historiques, mythologie et lieux cultes sont au rendez-vous de cette nouvelle épopée hellénique testée par ICI Explora.


Chaque vendredi, découvrez un nouveau sujet technologique sur ICI Explora! Une rubrique à parcourir juste avant la diffusion de Planète techno, tous les vendredis à 19 h.


L’utilisation de l’histoire dans le récit narratif d’Assassin’s Creed a toujours été un point fort de la série développée par les bureaux montréalais d’Ubisoft. D’un point de vue éducatif, bien qu’elle comporte une bonne partie de fiction, l’œuvre interactive a reçu de nombreuses louanges pour son rapport hors-norme avec l’histoire.                                

Un personnage bien réel se cache derrière ce volet historique étoffé : Maxime Durand, qui travaille à titre d’historien pour Ubisoft. Jeune et passionné, il accueillait lundi journalistes et enfants désirant faire le test du Discovery Tour, deux jours avant sa sortie. Faisant partie de l’engrenage complexe de la série Assassin’s Creed depuis bientôt 10 ans, il assure aussi la direction du Discovery Tour.

« L’objectif de ce projet, c’est que ce soit accessible pour les écoles, que ça ait une valeur éducative, mais aussi que l’outil soit intéressant, pour le personnel enseignant comme pour les élèves. Le but de tout ça, c’est de transmettre l’histoire aux jeunes, leur faire découvrir une passion potentielle »,  explique-t-il.

Le Discovery Tour réutilise le monde originellement bâti pour Assassin’s Creed Odyssey; les joueurs et joueuses pourront donc s’y promener librement pour faire des découvertes historiques. Des questions posées par des personnages clefs de l’histoire permettent ensuite de tester les connaissances ainsi acquises et de débloquer des récompenses telles que de nouveaux avatars ou des montures différentes. Les aspects de jouabilité du Discovery Tour sont limités, mais l’exploration semble être tout aussi développée que dans l’œuvre originale.

À la découverte des jeux olympiques de la Grèce antique / Image : Ubisoft

En 2018, Ubisoft avait déjà mis de l’avant un premier Discovery Tour dans l’Égypte antique d’Assassin’s Creed Origins.

C’est le désir d’utiliser le plein potentiel de la création d’Ubisoft et un intérêt prononcé en provenance du milieu scolaire qui ont convaincu l’entreprise d’aller de l’avant avec ce type de contenu. « On s’est dit qu’on pouvait en faire plus avec les mondes qu’on a créés. Il y a des enseignants qui nous disaient : "On utilise le jeu en classe, mais ce n’est pas fait pour nous! Ce n’est pas parfait. Ce serait plaisant si l'on pouvait avoir des visites dans cet univers" », relate Maxime Durand.

Des défis pour l’accessibilité

Les mécaniques et la présentation de certains éléments du jeu ont été entièrement revues pour ouvrir la porte aux plus jeunes et au milieu scolaire. Alors qu’Assassin’s Creed Odyssey était destiné à un public adulte, le Discovery Tour convient à tout le monde. 

Il n’y aura pas de conflits ou de violence, tant envers le personnage principal que pour les personnages non joueurs (PNJ). « On essaie de rendre les PNJ canadiens, résume en riant l’historien. Tout le monde est gentil, on se fait bousculer, tout le monde s’excuse. On nourrit les lions ou les crocodiles quand il y en a, personne ne nous attaque. On triche sur l’intelligence artificielle, il y a donc un gros travail derrière afin de reformater le jeu pour le Discovery Tour. »

Par exemple, un des segments permet de comprendre et d’assister à une représentation de la bataille des Thermopyles. Le bain de sang qui opposa 300 valeureux Spartiates à une armée de 70 000 à 300 000 Perses est représenté par des déplacements de bannières militaires accompagnés de la narration de Léonidas, le roi de Sparte qui a trouvé la mort durant ce conflit. « C’est un défi pour nous! Dans le jeu original, on peut montrer la violence des batailles, alors que dans un produit éducatif, il faut [faire preuve de plus de créativité]! C’est une époque de guerre quand même brutale », illustre Maxime Durand. 

Le roi Léonidas et d'autres personnages de la Grèce antique fournissent des informations lors de différents tours historiques / Image : Ubisoft

D’autres moyens créatifs ont dû être utilisés pour aborder des sujets délicats, tels que la création du Minotaure, les relations plutôt curieuses entre les divinités grecques, ainsi que des enjeux de société comme l’esclavagisme et l’inégalité des genres. « On essaie de trouver des façons intelligentes d’en parler, sans pour autant en faire la promotion, dans un niveau de langage qui est compréhensible pour les jeunes adultes. »

Pour les gens qui possèdent déjà Assassin’s Creed Odyssey, le Discovery Tour sera téléchargeable gratuitement, mais il peut également être acheté seul. Pour ceux et celles qui n’ont pas accès à une console de jeux vidéo, mais qui désirent assister à ces fameux tours guidés de la Grèce antique, les segments les plus importants du Discovery Tour seront mis en ligne sur la chaîne YouTube d’Ubisoft. 

 


Avide de jeux vidéo? Regardez la nouvelle saison de Planète techno, en diffusion tous les vendredis à 19 h. Cette semaine, Denis Talbot fait le test de Gears 5, le dernier jeu de la populaire série Gears of War!