À l’occasion de la grande marche pour le climat, cette semaine la rubrique techno d’ICI Explora vous propose de découvrir quelques innovations technologiques pour un monde plus vert. Certaines visent un mode de vie écoresponsable alors que d’autres tentent de proposer des solutions directement liées aux problèmes environnementaux.


Chaque semaine, découvrez un nouveau sujet technologique sur le blogue d'ICI Explora! Une rubrique à parcourir juste avant la diffusion de Planète techno, tous les vendredis à 19h.


Ecosia : le moteur de recherche qui plante des arbres

Basée à Berlin, Ecosia redonne 80% de ses profits à des organismes sans buts lucratifs qui font de la reforestation.  Selon le site internet du moteur de recherche, près de 69 millions d’arbres ont été plantés grâce aux recherches de ses utilisateurs, des chiffres tout à fait crédibles selon Snopes, une plateforme indépendante de vérification des faits.

C’est un partenariat avec d’importantes organisations environnementales à travers le monde, comme le World Wildlife Fund, qui permet à Ecosia de mener à terme sa mission. L’entreprise utilise les profits générés par l’affichage des publicités en ligne pour investir dans des projets environnementaux.

L’utilisateur n’a simplement qu’à utiliser Ecosia pour faire ses recherches sur la toile et le tour est joué! Afin de dissiper les doutes, les rapports financiers de l’entreprise sont publiquement accessibles sur son site internet.

L’installation du moteur de recherche se fait facilement et gratuitement, il peut même être ajouté comme une extension à Chrome ou Firefox. Un seul bémol : sous le capot d’Ecosia, on retrouve le moteur de Bing. Bien que la plateforme de Microsoft  respecte la neutralité carbone, les résultats de recherches semblent parfois moins précis que ceux de Google.

Seabin : une poubelle pour l’océan

Le projet Seabin (littéralement « poubelle des mers » en français) est l’idée de deux fabricants de bateaux attristés par la pollution des fonds marins. D'apparence simple, le Seabin est une sorte de chaudière flottante qui aspire les déchets en surface dans un filet qui laisse ensuite passer l’eau. Le partage viral des premiers vidéos de cette nouvelle technologie a permis aux deux inventeurs de recueillir suffisamment de fonds pour se lancer dans une production de masse de leur produit.  Ce dernier a d’ailleurs été nommé comme l’une des meilleures inventions de l’année 2018 par le magazine Time.

Bien que cette innovation ne soit pas un remède miracle pour les océans, elle ajoute un coup de main bien mérité à l’effort de nettoyage des étendues d’eau de notre planète. En plus des gros déchets, le filet du Seabin arrive à capturer une partie des particules microplastiques présentes dans l’eau, tout en demeurant inoffensif pour les poissons grâce à son fonctionnement en surface.

Aujourd’hui, 719 Seabins sont installés dans 50 pays différents et capturent environ 2 800 kilogrammes de déchets par jour, selon le site de l’organisation. Les ports, les marinas et les propriétaires de bateaux peuvent acheter cette technologie et la faire financer par des dons avec l’aide de l’entreprise.

Fairphone : le téléphone écoresponsable

Le Fairphone est ce que le iPhone n’est pas : hautement réparable, fait de matière recyclé et d’un processus de construction qui retrace autant que possible la provenance de ses matériaux. Le journal britannique The Guardian n’hésite d’ailleurs pas à le décrire comme le « téléphone le plus éthique et réparable que vous pouvez acheter. »  L’appareil, qui en est à sa troisième itération avec le Fairphone 3, utilise son propre système d’exploitation basé sur Android 9 Pie.

Le téléphone est conçu pour être facilement démontable, afin de changer les pièces ou la batterie en cas de problème. Un simple fait qui place le Fairphone 3 au 1er rang de réparabilité du site Ifixit, avec une note de 10 sur 10. Comparativement, le Galaxy Note10+ de Samsung (récemment testé par Planète techno) se voit attribuer une note de 3 et le iPhone XR d’Apple la note de 6. Voilà d’ailleurs une bonne ressource à consulter avant de vous procurer votre prochain téléphone!

Comme rien n’est parfait, la fabrication d’un téléphone écoresponsable  fait en sorte que le prix du Fairphone 3 est élevé par rapport aux autres téléphones qui ont une performance similaire. Bien qu’il soit tout nouveau, la puissance de ce téléphone éthique conçu à Amsterdam tire donc un peu de l’arrière lorsqu’on le compare aux produits récents des autres marques.

Pas encore disponible au Canada, le téléphone réparable est en vente en Europe depuis le 27 août dernier.

Les drones planteurs d’arbres

Bien que leur fabrication ne soit pas écologique, l’impact potentiel des drones planteurs d’arbres sur l’environnement pourrait être énorme.  Plusieurs entreprises et organisations se penchent actuellement sur cette technologie afin de voir la meilleure manière de l’utiliser pour la reforestation.

La première façon de se servir des drones pour la reforestation est de les utiliser pour le transport des pousses d’arbre à l’humain qui plante ensuite le tout. Toutefois, plusieurs organisations tentent d’aller plus loin en créant des capsules de semences qui seraient projetées dans le sol par les drones.

 

L’entreprise australienne BioCarbon Engineering veut notamment utiliser cette dernière idée pour planter des arbres à un rythme effréné grâce à une armée de drones. Alors qu’environ 15 milliards d’arbres sont coupés chaque année à l’échelle planétaire, des initiatives comme celle-ci et celle d’Ecosia peuvent être une réponse efficace à la déforestation.

Ces efforts de reforestation doivent toutefois prendre en compte les besoins de la biodiversité dans leurs opérations pour avoir un impact positif sur l’environnement.