Située au cœur de l’océan Pacifique, la Polynésie française, avec Tahiti en tête, est une destination mythique. Isolées, tropicales et luxuriantes, les îles qui la composent, au nombre de 118, s’étendent sur plus de 2,5 millions de km2. Considérée comme l’une des plus belles destinations de plongée au monde, c’est sous l’eau que toute la richesse et la splendeur de sa faune se révèle… et expose par le fait même sa grande fragilité.

C’est notamment pour observer les requins que les plongeurs se déplacent de partout à travers le monde. Abondants et diversifiés, on compte une vingtaine d’espèces différentes, dont le requin marteau, le requin-baleine et le requin pointes noires. Ce dernier est l’espèce la plus répandue des lagons et un compagnon régulier des plongeurs. D’une longueur moyenne de 1,3 m, il se caractérise par sa belle couleur sable et l’extrémité noire de ses nageoires.

Les requins trainent une lourde réputation qui nuit à leur survie à long terme. Étiquetés comme des animaux agressifs, voire des mangeurs d’hommes, ils ne jouissent pas de la sympathie populaire lors de la mise en place de mesures de conservation. Pourtant, les statistiques cassent le mythe : les égoportraits tuent annuellement 5 fois plus de gens dans le monde que les attaques de requins. Si on compte entre 10 et 15 cas de mortalités humaines par des requins chaque année, près de 150 Canadiens sont frappés par la foudre sur la même période.

Côtoyer le requin dans son environnement naturel permet à la fois de briser les croyances et de saisir toute l’importance de son rôle écologique. Dans une période ou la santé de nos océans inquiète, il importe de rétablir la réputation de ces superbes prédateurs et ainsi contribuer à préserver le fragile équilibre qui règne sous la surface des mers du globe. Ainsi pourrons-nous encore longtemps profiter du privilège d’observer le requin, ondulant avec assurance dans les eaux chaudes et riches des iles sous le vent.

Pour en savoir plus sur la nature fascinante de ces îles, regardez Îles de beauté dès lundi, 19h.