L’époque où Jaws terrifiait les vacanciers semble bel et bien révolue. Depuis que les grands requins blancs sont plus nombreux dans la région de Cape Cod (Massachusetts), la ville de Chatham les considère comme une attraction touristique.

Non seulement les commerçants vendent-ils une panoplie d’objets à l’effigie des Dents de la mer, mais des entreprises proposent des excursions d’observation et des conférences traitant des requins. Un site internet permet même de suivre des squales équipés d’émetteurs GPS!

Rappelons que les attaques de grands requins blancs sur les humains sont très rares. Au Massachusetts, depuis 1837, on n’en a dénombré que trois. Lorsqu’un tel incident survient, c’est généralement parce que le poisson a confondu un baigneur avec un phoque ou une tortue, ses proies habituelles.

Depuis deux ans, il y a eu quelques mentions de grands requins blancs dans le golfe du Saint-Laurent, ce qui réjouit Jeffrey Gallant, directeur du Groupe d’étude sur les élasmobranches et le requin du Groenland (GEERG). « Cette espèce était disparue du golfe du Saint-Laurent il y a une trentaine d’années. Maintenant que ce requin et ses proies sont protégés en Amérique du Nord, les populations commencent à se rétablir. C’est une excellente nouvelle, car le grand requin blanc garde le milieu marin en santé! »