Planète techno - Épisode du 20 février 2015

Planète techno - Épisode du 20 février 2015

ICI EXPLORA

20 février 2015

L'équipe de Planète techno s'intéresse à une montre techno montréalaise, présente les lunettes eSight pour les personnes non voyantes et parle d'un sous-marin créé par la NASA!

Les actualités de la semaine

- En 2013, Simon Tian, un jeune Montréalais de 19 ans amassait plus de 800 000$ sur Kickstarter grâce à Pine, sa montre intelligente. Cette semaine, sa compagnie Neptune, a présenté son nouveau produit, la montre Neptune Duo.

Cette fois, la montre de type bracelet est équipée d'un appareil externe qui a les apparences d'un téléphone, mais qui n'est au final qu'un écran. Toute la technologie se retrouve dans la montre et celle-ci peut retransmettre l'image sur l'écran portatif. En stockant les informations sur la montre, il devient beaucoup plus difficile de les perdre que lorsqu'elles sont sur un appareil portatif, comme un téléphone intelligent. 

Le bracelet Neptune Duo peut déjà être précommandé sur le site de la compagnie pour 498$. La version finale, qui pourrait voir le jour avant la fin de l'année, se vendra près de 800$.

Au moment où l'avenir des lunettes Google Glass est plus incertain que jamais, Sony met en vente son modèle de lunettes de réalité augmentée, les SmartEyeglass. Il s'agit d'énormes lunettes qui, en se connectant à un téléphone, permettent l'affichage de courriels, de notifications ou encore la route d'un trajet à suivre.

Offertes à 840$, les lunettes s'adressent encore principalement aux développeurs qui souhaiteraient créer des applications compatibles. Certes, le prix des SmartEyeglass est moins cher que celui des Glass de Google, mais elles sont loin d'offrir un look aussi intéressant! De plus, l'appareil n'est pas aussi portatif puisque l'usager doit trouver de l'espace pour sa pile et son contrôleur externe. 

- L'équipe de Planète techno a eu un éritable coup de coeur cette semaine pour le Beam, un projecteur qui s'installe comme une ampoule électrique ou encore sur une table et s'active donc comme une lampe. Il  permet d'afficher le contenu d'un téléphone ou d'une tablette puisqu'il est compatible avec les protocoles MiraCast et AirPlay. Il peut être utilisé pour jouer à des jeux, regarder des films, projeter des photos sur les murs ou tout simplement suivre une recette!

Il est possible de précommander ce gadget pour 400$, mais il faudra attendre jusqu'en octobre prochain pour la livraison. 

- Les drones ont réellement la cote en ce moment. Alors que pratiquement tous les secteurs d'activités tentent de trouver de nouvelles utilités aux appareils volants, l'armée de l'air des Pays-Bas vient d'annoncer un cirque qui mettra en vedette... des drones! Le spectacle présentera une panoplie de drones dont certains seront équipés de laser ou de projecteurs. Plus d'une centaine de drones voleront en synchronisation avec de la musique dans un ballet rempli de courses et d'effets spéciaux. Ce spectacle unique au monde devrait avoir lieu à Amsterdam plus tard cette année.

- Les jouets technos ont retenu l'attention de l'équipe de Planète techno cette semaine à la Toy Fair 2015 de New York. Google et la société Mattel ont d'abord présenté une version moderne du ViewMaster, ce casque qui permettait aux enfants de voir des images en 3D. Le gadget fonctionnera sensiblement comme les lunettes de réalité augmentée de Samsung ou encore en carton de Google. Il suffit d'y glisser un téléphone et une application permettra de visiter virtuellement les plus grandes villes du monde. Le nouveau ViewMaster sera lancé en octobre prochain.

- Un autre jouet, un peu plus avancé technologiquement cette fois-ci, veut avoir les réponses à toutes les questions des enfants. Afin d'y arriver, les CogniToys utilisent la force de l'ordinateur Watson d'IBM. Le petit dinosaure sera capable de reconnaître la voix des enfants et répondre à des questions de type qui, quoi, où et pourquoi. Le jouet accédera à la base de données dans les nuages de Watson pour répondre à l'enfant. Le jouet a rapidement atteint son objectif de financement sur Kickstarter. Il est possible de précommander un de ces dinosaures intelligents pour 100$ et ce dernier devrait arriver en novembre prochain.

Les coulisses de la techno avec Catherine Chantal-Boivin

Est-ce vraiment possible de redonner la vue grâce à la technologie? Cette semaine, Catherine Chantal-Boivin découvre les lunettes canadiennes eSight qui permettent à des personnes non voyantes de voir! Enfin d'en apprendre plus sur le produit, elle a rencontré David Demers, un utilisateur montréalais.

Ces lunettes sont munies d'une caméra haute-définition qui permet de maximiser les résidus visuels qu'arrivent à «voir» les aveugles et ainsi leur permettre de regarder la télévision, déchiffrer des documents ou voir les visages. Deux petits écrans ACL se retrouvent dans les lentilles de la paire de lunettes et projettent ce qui est devant l'utilisateur. Ce dernier peut, à l'aide de contrôles, zoomer, focuser ou ajuster le contraste des images projetées afin de bien calibrer sa vision. 

La chronique gadgets technos avec Carl-Edwin Michel

Carl-Edwin Michel teste le LYVE Home, un gadget qui espère relancer le commerce des cadres numériques! Le LYVE Home est un outil qui marie un cadre numérique et un dispositif de stockage en réseau. 

Alimenté électriquement, le LYVE Home doit être connecté à un réseau Internet via Wi-Fi ou un câble réseau. Une fois connecté, l'utilisateur peut transférer ses photographies vers le disque du LYVE HOME en utilisant un câble USB, une carte SD ou l'application LYVE App qui peut être utilisée sur un ordinateur MAC, PC ou sur un téléphone intelligent iOS ou Android. L'appareil pourra alors présenter les photographies sur son écran tactile. 

Carl-Edwin a bien aimé le design de l'appareil, ses bonnes performances, son disque dur de 2 TO, son écran de 5 pouces et sa panoplie de ports de connexion. Cependant, il peut devenir frustrant de regarder ses photos en mode réseau sur un autre appareil puisque tout dépend de la vitesse de la connexion Internet.  

Les personnes qui préfèrent ne pas mettre leurs photographies en ligne aimeront sans doute ce gadget. Cependant, l'option de stockage infonuagique restera plus performante pour certains. 

La chronique techno-science avec Pascal Forget

Pascal Forget parle d'un sous-marin créé par la NASA, d'un projet de réalité virtuelle qui nous place dans la peau de Neil Armstrong et d'une voiture brillante!