En plus d'apporter des chaleurs extrêmes, des mers plus hautes et des pluies intenses, le réchauffement climatique amènera plus de malades pour les hôpitaux.

Il faut commencer à s’y préparer, alertent le Dr Jonathan Patz et ses collègues dans le Journal de l’Association médicale américaine. On ne parle pas juste de coups de chaleur. Les températures accablantes causent aussi des crises cardiaques, de l'asthme, des allergies et des maladies mentales plus graves.

Qui plus est, en se réchauffant, le Canada va attirer des microbes qui préfèrent le soleil des tropiques. Les tiques par exemple, s'installent déjà au pays et transmettent la maladie de Lyme.

Le Dr Patz précise qu'il faut se préparer à l'arrivée de ces problèmes de santé si on veut pouvoir mieux les contrer. Il cite la ville de Milwaukee où des mesures d'urgence ont réduit de 91 à 10 le nombre de morts causées par des canicules entre 1995 et 1999. Dans d'autres grandes villes américaines, plus d’arbres et moins de matériaux absorbant la chaleur comme l’asphalte empêcheraient plus de la moitié des morts causées par la chaleur.

Bref, vaut mieux prévenir que de remplir les hôpitaux pour guérir.