À l’instar du yéti et du « Sasquatch », « l’Almasty » est une créature mystérieuse qui soulève les passions depuis de nombreux siècles. Également appelé « Kaptar », il habiterait la chaîne montagneuse du Caucase.

Descendant de l’homme de Néandertal?

Sur la base des milliers de témoignages recueillis, certains le considèrent comme un Néandertalien qui aurait survécu jusqu'à aujourd'hui dans les régions reculées. Les noms utilisés dans les langues du Caucase pour le désigner signifieraient le plus souvent « homme sauvage ».

Voici à quoi pourrait ressembler « l’Almasty » :

• Il se déplacerait sur ses deux « pattes » arrières et mesurerait entre 1,50 et 2 mètres.
• Très massif, « l’Almasty » pèserait entre 90 et 180 kilos et serait caractérisé par un front prononcé     et un nez plat.
• Il serait poilu sur tout le corps, sauf le visage.
• Il aurait une vision nocturne semblable à celle des grands fauves prédateurs.

Bien que de nombreux cultivateurs et bergers locaux aient témoigné de sa présence depuis près de trois siècles, aucun « Almasty » (vivant ou mort) n'a pu faire l'objet d'observations scientifiques.

Zana, la clé du mystère?

Un chapitre important de la légende du « Bigfoot » russe est l’histoire de Zana, la femme sauvage du Caucase. Capturée dans les bois d’Abkhazie dans les années 1870, elle aurait partagé plus de ressemblances avec une bête qu’un humain.  Était-elle une « Almasty »? Plusieurs en sont convaincus.

Zana avait également des caractéristiques physiques rappelant étrangement l’Homo sapien (nez plat, face allongée et absence de menton). Décédée en 1890, elle aurait eu quatre enfants pendant sa captivité à Tkhina, qui sont eux-mêmes descendants de plusieurs familles caucasiennes. Celles-ci sont persuadées que leur ancêtre est la clé dans le mystère entourant « l’Almasty ».

Lever le voile sur « l’Almasty »

Dans le troisième et dernier épisode de Dossiers Bigfoot, présenté le lundi 11 mai à 21h, Mark Evans se rend en Russie pour enquêter sur « l’Almasty ». L’explorateur anglais ira à la rencontre de certaines personnes qui déclarent avoir aperçu la créature dans les bois sibériens. Pionnier en génétique, le Dr Bryan Sykes percera également le mystère entourant les descendants de Zana à l’aide d’analyses d’ADN.