Les histoires d’ours qui se seraient saoulés avec des pommes fermentées abondent. Mais il est difficile de prouver qu’ils sont vraiment saouls, l’ours n’étant pas du genre à accepter un alcooltest.

Les biologistes tentent de contourner le problème. Peut-on vraiment se saouler avec des pommes? Absolument. Comme le savent les spécialistes, la façon la plus simple de faire du cidre, c’est de ne rien faire. La pomme est déjà sucrée, une fois tombée de l’arbre, elle se couvre de micro-organismes (la levure) qui dévorent le sucre et voilà : vous avez de l’alcool.

Ce n’est toutefois pas la meilleure méthode pour avoir un produit très alcoolisé, a déjà mesuré le biologiste Robert Dudley (moins de 1 %, voire moins de 0,5 %), et c’est là que l’histoire de l’ours saoul devient douteuse.

Même un ours qui aurait mangé une centaine de pommes fermentées aurait peu de chances d’atteindre un niveau d’intoxication significatif — à plus forte raison un ours de 200 kilos.