Un reportage dans le magazine Mother Jones braque à nouveau les projecteurs sur la nocivité des bouteilles de plastique : les produits employés par l’industrie pour remplacer le bisphénol A, banni ces dernières années, auraient les mêmes effets.

Le bisphénol A est ce qu’on appelle un perturbateur endocrinien, c’est-à-dire une molécule qui peut causer des problèmes de santé parce qu’elle trompe des récepteurs de notre corps en se faisant passer pour une hormone naturelle — comme l’œstrogène.

Or, il semblerait que des plastiques vendus « sans bisphénol », comme les bouteilles de plastique pour enfants, contiennent des agents chimiques qui ont exactement les mêmes effets que le bisphénol.

Le reportage de Mother Jones s’appuie sur des analyses faites par des laboratoires indépendants à la demande de parents inquiets. Une étude récente de l’agence américaine des aliments et drogues (FDA) conclut toutefois que le BPA est sans danger à faible dose.