(Photo : héron vert)

Une étonnante vidéo qui a eu son heure de gloire sur YouTube a relancé les interrogations sur l’intelligence animale : parce qu’un héron qui utilise un bout de pain comme appât pour attraper un poisson, c’est un peu gênant pour les pêcheurs —humains— qui n’attrapent jamais rien...

Les zoologistes, eux, le savaient déjà : on peut trouver dans la littérature scientifique depuis aussi loin que les années 1950 des articles décrivant ce « talent » du héron vert.  Celui-ci laisse par exemple dériver un morceau de pain à la surface de l’eau, et attend qu’un poisson tente de se l’approprier.

La stratégie comporte des risques : plus le temps passe et plus le morceau de pain se désagrège, faisant courir le risque que le héron n’ait ni poisson, ni pain à manger. Mais quand ça marche, c’est payant. Ce qui, du coup, intrigue les zoologistes : pourquoi ce comportement est-il rapporté dans certaines régions (le sud des États-Unis, le sud du Japon, l’ouest de l’Afrique) et pas dans toutes les régions habitées par le héron vert?