Après l’apocalypse des Mayas, l’apocalypse d’Eta Carinae? Si vous n’en avez pas entendu parler, c’est que vous ne fréquentez pas les blogues d’amateurs de fins du monde : cette étoile pourrait faire frire la vie sur Terre.

Ou peut-être pas. Ce qui est certain, c’est qu’elle est sur le point — en langage d’astronome — de devenir une supernova, c’est-à-dire une étoile qui termine sa vie dans une gigantesque explosion. Et comme Eta Carinae est une centaine de fois plus massive que notre Soleil, cette explosion pourrait se traduire par l’émission de rayons gamma. Bémol : elle est tout de même à 7500 années-lumière de nous, ce qui veut dire que ces radiations arriveraient très diluées chez nous, à supposer qu’elles nous heurtent de plein fouet.

Par ailleurs, il n’est même pas sûr que cette étoile émettrait de telles radiations — un détail que soulignent rarement les histoires de fins du monde. Comme c’est généralement le cas, ces histoires s’alimentent à un vague fond de vérité : certains astrophysiciens ont émis comme hypothèse que l’extinction de masse d’il y a 450 millions d’années aurait été causée par une grosse dose de rayons gamma venue de là-haut.