À la suite de l’invasion du parc des Everglades par des serpents constricteurs exotiques, le gouvernement américain a interdit l’importation de quatre espèces.

De nos jours, l’anaconda jaune et le python de Birmanie pullulent dans les parcs naturels de Floride.

Depuis leur arrivée dans la région en 1979, les pythons se comptent par dizaines de milliers!

On croit que les premiers individus proviendraient d’élevages d’animaux de compagnie exotiques.

Ces populations de serpents sont difficiles à contrôler, car ils vivent longtemps, se reproduisent vite et n’ont pas de prédateurs.

Leur appétit vorace a un grave impact sur la faune locale (reptiles, oiseaux, mammifères).

Depuis l’an 2000, on a constaté la quasi-disparition des ratons laveurs, des opossums, des chevreuils et des lynx dans les secteurs infestés par le ce serpent.

Les propriétaires des espèces de serpents touchées par cette loi pourront conserver leurs «petits protégés» si l’État dans lequel ils habitent les y autorise.

Cependant, ils n’auront pas le droit de transporter ou de vendre ces reptiles hors de leur État de résidence.