Joyaux du fond des mers, les perles ont toujours été appréciées pour leur beauté et leur rareté. À travers le monde et les époques, ces petites boules nacrées se retrouvent aux côtés des plus précieux ornements. ICI Explora vous fera découvrir la mystérieuse histoire de ces trésors sous-marins dans le documentaire La vie secrète des perles, diffusé en primeur jeudi. En attendant, voici quelques faits surprenants à découvrir sur ces rares formations de nacre!

27,65 KILOGRAMMES

C’est le poids de la plus grande perle naturelle non nacrée au monde! Ce n’est que tout récemment que son propriétaire canadien a révélé l’existence de celle-ci, après avoir embauché un artiste pour transformer le tout en véritable œuvre d’art. Un poulpe d’or entoure de ses tentacules la perle, dont la valeur est estimée à un montant entre 60 et 90 millions de dollars.

Grande perle

Un poulpe d'or enrobe la perle massive. / Photo: Paul Borkwood/CBC

Le précieux objet est un héritage qui appartient à la famille de son propriétaire actuel depuis 1959.Ce n’est pourtant que cette année que la composition de la masse de nacre a été identifiée, permettant ainsi de découvrir sa vraie valeur. Les perles d’une telle grosseur proviennent généralement des tridacnes géants, des mollusques dont la coquille peut atteindre une taille de 1,5 mètre et un poids de 250 kilogrammes.

Comme celle-ci, plusieurs des plus grandes perles au monde ont été découvertes dans les eaux des Philippines. Vous rêvez de vous y enrichir en parcourant les fonds marins à la manière des pirates à la recherche de trésors? Refoulez vos ardeurs, les tridacnes géants des Philippines sont aujourd’hui protégés, car l’espèce risque l’extinction.

7500 ANS

Il s’agit de l’âge vénérable de ce qui est considéré comme la plus vieille perle au monde. D’une modeste taille de 2 mm, la petite boule de nacre a été retirée d’une sépulture antique en 2012, à Oumm al Qaïwaïn, aux Émirats arabes unis. Cette découverte illustre l’intérêt intemporel pour ce joyau des mers, et elle remet aussi en cause les théories des spécialistes qui considéraient jusque-là le Japon comme le berceau historique de la chasse aux perles.

48 PERLES DANS UNE HUÎTRE

Imaginez la surprise de l’homme qui s’est retrouvé avec une bouche pleine de perles alors qu’il pensait croquer dans une huître! Le fruit de mer a failli partir avec plus que l’appétit d’Éric Bourquin, puisque celui-ci affirme s’être presque brisé une dent en tentant de mâcher avec enthousiasme sa bouchée. C’est en tout 48 perles qui ont failli être avalées par le Canadien lors de son souper composé d’huîtres de Colombie-Britannique.

Grande perle

Les perles retrouvées par Éric Bourquin. / Photo : Fournie par Éric Bourquin pour Radio-CanadaIl est déjà assez rare pour les huîtres de produire plus d’une perle, mais voilà un nombre qui est exceptionnel. En 2015, une femme du Tennessee avait vécu une expérience similaire en recrachant une cinquantaine de perles au milieu de son repas dans un restaurant.

11 MILLIONS POUR UNE PERLE DE LIZ TAYLOR

Bien qu’elle ne possède pas une aussi grande valeur que la plus grande perle au monde, la Pérégrine est l’une des perles les plus connues en raison de ses illustres propriétaires! D’une forme qui rappelle un peu une larme, la perle Pérégrine a d’abord fait son entrée dans l’histoire en 1579 sur la couronne du roi d’Espagne Philippe II.

Elizabeth Taylor et la reine d'Angleterre, Marie Tudor, avec la perle Pérégrine. 

Elle est demeurée durant 200 ans un trésor de la monarchie espagnole, jusqu’à devenir la propriété du frère de Napoléon, Joseph Bonaparte, lors de son règne sur l’Espagne. Celle que l’on nomme aussi la pèlerine a ensuite voyagé entre les mains des ducs, des marquis, des rois et des reines. De Paris à Londres, de Napoléon III à Marie Tudor, la perle est demeurée auprès de ces illustres personnages européens avant d’entrer dans la collection personnelle de la célèbre actrice britanno-américaine Elizabeth Taylor.

En décembre 2011, la perle et son collier, créé sur mesure par Cartier pour l’actrice, étaient vendus lors d’une enchère pour la somme de 11 millions de dollars.

1 HUÎTRE SUR 10 000

Bien que les perles artificielles soient communes aujourd’hui avec les élevages d’huîtres, leur formation en milieu naturel demeure très rare. Sans intervention de l’humain, c’est environ une huître sur 10 000 qui produit une perle, et rien n’indique que celle-ci sera d’une taille, d’une forme ou d’une couleur attrayante.

Le déclin des populations d’huîtres dans plusieurs régions du monde autrefois reconnues pour les perles, comme le Japon ou le golfe Persique, contribue aussi à la rareté de ces joyaux naturels.