Les climatosceptiques vont y laisser leur chemise

Les climatosceptiques vont y laisser leur chemise

Agence Science-Presse

8 juillet 2015

Les climatosceptiques sont « des losers ». C’est ce qu’écrit une firme d’investissements pour qui ceux qui ne tiennent pas compte des changements climatiques vont perdre beaucoup d’argent.

Sous le titre Investir dans une époque de changements climatiques, la firme australienne Mercer, en collaboration avec des partenaires européens publics et privés, présente quatre scénarios pour l’évolution du climat entre 2015 et 2050. Dans les quatre cas, elle pointe les risques de dévaluation pour des secteurs comme le charbon et le pétrole, mais aussi l’agriculture, l’immobilier et les forêts.

Le scénario du pire est celui des 4 degrés Celsius d’augmentation par rapport au niveau d’il y a deux siècles. Pourquoi ce rapport? « Nous reconnaissons que les marchés ne mettent pas toujours un prix sur le changement; ils sont connus pour être mauvais à anticiper les changements structurels et les risques à long terme, jusqu’à ce qu’ils nous tombent dessus. »