Un bébé mandrill gratte sur une roche à quelques pas de sa maman.
Martin Ouellet-Diotte

Zoo de Granby : comment se portent les bébés?

ICI Explora , ICI EXPLORA

23 juillet 2019

Présenté par :

L’an dernier, le Zoo de Granby a été l’hôte de nombreuses naissances, menées parfois dans des circonstances exceptionnelles. C’est notamment le cas du petit léopard de l’Amour Milan, qui a vu le jour aux termes d’une impressionnante césarienne. Quelques mois à la suite de ces multiples mises au monde, l’équipe d’ICI Explora s’est déplacée en Montérégie afin de prendre de leurs nouvelles.

Milan déplace de l'air

Milan, le léopard de l'Amour / Gracieuseté le Zoo de Granby

À l’aube de son premier anniversaire, le léopardeau présenterait déjà un fort caractère. Jean-François Paré, technicien en soins animaliers, souligne qu’il se montre en ce sens très extraverti.     « C’est un vrai léopard de l’Amour. Il veut sans cesse attirer l’attention », dit-il.

Milan grandirait également assez rapidement. Sa taille s’avère d’ailleurs plus grande que celle de sa maman, Megan. Selon les informations récoltées par le Zoo de Granby, il pourrait éventuellement mesurer jusqu’à 255 cm.

Kouma, Miele et leur grande énergie

Un bébé mandrill et sa maman au Zoo de Granby / Crédit : Martin Ouellet-Diotte

Les bébés mandrills, nés il y a à peine quelques semaines, se développeraient on ne peut mieux. Malgré le caractère protecteur de l’une des mamans, ils deviendraient chaque jour de plus en plus indépendants. « Ils commencent à lâcher un petit peu leur mère, explique Carole-Anne Veillette, technicienne en soins animaliers. Ils sont vraiment beaux à voir jouer ensemble. »

Cela dit, voir son bébé acquérir de l’autonomie ne semble pas nécessairement évident. « Lorsqu’il tente de s’enfuir, il arrive qu’elle [l’une des deux mamans] le retienne par le pied », ajoute-t-elle. Sur le plan de la santé, tout apparaît impeccable jusqu’à présent.

À la prochaine Picchu

Picchu, le condor des Andes / Gracieuseté le Zoo de Granby

Les premiers mois de Picchu, le condor des Andes inespéré, ont été plutôt épineux. À la suite d’un accrochage avec son père, qui lui a causé une blessure importante au-dessus du dos, il a dû être retiré de son nid familial et nourri à la main pendant quelques semaines. Afin que l’oiseau n’associe pas la nourriture à l’humain, une marionnette a été empruntée au Zoo de San Diego et utilisée comme « outil d’alimentation ».

Au moment d’écrire ces lignes, Picchu demeure au Zoo d’Ostrava en République tchèque. Il a été déménagé dans cet établissement à des fins de reproduction. Il faut dire que la naissance de ce petit, le 30 juillet 2018, s'avérait quelque peu exceptionnelle.

Le condor des Andes se révèle une espèce en danger de disparition dans son milieu naturel, le long de la côte ouest de l’Amérique du Sud. D’après Chantal Routhier, conservatrice au Zoo de Granby, le taux de natalité en captivité de cet animal est de 1,2 naissance par année, et ce, depuis la dernière décennie. « Pour assurer sa pérennité en captivité, il faudrait qu’il y ait un minimum
de cinq accouchements en période de trois ans », mentionne-t-elle. Il était inévitable, selon elle, d’occasionner une nouvelle lignée génétique.

Un bébé macaque est né

Un bébé macaque et sa maman au Zoo de Granby / Crédit : Martin Ouellet-Diotte

Le 19 mai dernier, un macaque mâle s’est montré le bout du nez au Zoo de Granby. « C’est notre premier bébé depuis des années qui est élevé naturellement par sa mère, sans notre intervention », souligne Jean-François Paré. À ce jour, son développement, tout comme sa relation avec sa maman, se déroulerait de manière exemplaire.

Par ailleurs, si vous avez l’âme créative, n’hésitez pas à faire parvenir au Zoo des idées de prénoms pour ce petit primate. D’ici le nom déterminé, vous pouvez bien sûr le surnommer « le singe le plus mignon de l’univers ». Nous saurons de qui vous parlez!