Crédits photo : The Siberian Times

Impact de météorite ou explosion de méthane? Deux ans après son apparition en Sibérie, un mystérieux trou d’une trentaine de mètres de diamètre commence à révéler certains de ses secrets.

Ou du moins, les scientifiques sur les lieux commencent à y aller par élimination. Il n’y a pas eu d’explosion de méthane. Il n’y a pas de débris sur le pourtour. Comme le sol à cet endroit est gelé en permanence, on pourrait y voir un lien avec le réchauffement : la glace aurait fondu en profondeur, jusqu’à ce qu’un point de rupture soit atteint.

Ce ne serait pas un phénomène inédit pour cette discipline appelée géomorphologie — quoiqu’un trou aussi gros ait rarement été observé. Il faut dire qu’il se trouve dans la péninsule de Yamal — et que Yamal se traduit par « bout du monde ».