Votre nom influence-t-il votre vie?

Votre nom influence-t-il votre vie?

ICI EXPLORA

16 janvier 2020

On a tous déjà rencontré des gens qui portent bien leurs noms, comme la pâtissière Barbara Gateau, le boucher  Romain Leboeuf ou encore Usain Bolt, le célèbre sprinteur de la Jamaïque. Ces noms particulièrement appropriés sont-ils de simples coïncidences ou ont-ils plutôt influencé la vie de ces individus? Cette semaine, Le gros laboratoire s’est penché sur la question.


Le gros laboratoire poursuit ses expériences tous les mercredis à 21 h sur les ondes d'ICI Explora. La semaine prochaine, découvrez si les femmes font prendre plus de risques aux hommes ainsi que la taille moyenne du sexe masculin selon les cobayes.

Vous avez manqué l'épisode de cette semaine? Regardez la rediffusion le samedi 18 janvier à 14 h!


Au fil de l’histoire, des philosophes, des psychologues et des scientifiques en tout genre se sont penchés sur cette question bien abstraite. Certains chercheurs sont d’avis que les noms des individus peuvent par exemple avoir une influence sur la performance académique, le choix de carrière et même sur les relations.

Ces études, majoritairement basées sur des tests écrits et des échantillons assez réduits, sont toutefois souvent remises en question par des chercheurs plus sceptiques. Parfois, les scientifiques ont aussi des avis plus nuancés, par exemple le fait qu’un nom commun peut être généralement plus apprécié, mais que son influence sur les choix d’un individu est très limitée ou même inexistante.

Un effet plus visible et évident de l’impact d’un nom sur la vie d’une personne concerne directement les populations immigrantes. Au Canada comme ailleurs, il peut être plus difficile de se trouver un emploi avec un nom étranger, certaines personnes vont donc jusqu’à changer leur nom dans le but de dénicher un meilleur emploi.

L’équipe du Gros laboratoire a donc décidé de réaliser sa propre expérience à ce sujet. Les 100 cobayes se sont ainsi prêtés au jeu, avec différents tests qui ont servi à évaluer les propriétés du nom.

D’abord, les cobayes divisés en  4 groupes devaient corriger les devoirs d’enfants en leur attribuant une note sur 20. Il s’agissait des mêmes copies pour chaque groupe, à l’exception des noms sur les feuilles qui changeaient pour être soit à consonance arabe, asiatique, aristocratique, ou encore des noms plus audacieux comme Tay-Lorr Brochu.

Ensuite, les cobayes se sont vu distribuer des photos de cobayes de la saison 1 pour tenter d’identifier les noms de ceux-ci. Est-ce qu’un Alain ou une Suzanne évoluent pour se conformer à ce que l’on attend de leurs prénoms? Les cobayes devaient choisir parmi 4 prénoms plausibles pour chaque image.

Finalement, Le gros laboratoire a voulu vérifier si les noms influencent les décisions, si nous sommes attirés par des choses qui commencent par la même lettre que celle de notre prénom. Pour cela, les cobayes ont donc fait face à plusieurs choix, selon leurs prénoms.

LES RÉSULTATS

LA QUESTION : NOTRE NOM INFLUENCE-T-IL NOTRE VIE?

LA RÉPONSE : CE POURRAIT ÊTRE LE CAS DANS UNE MOINDRE MESURE, MAIS CELA DEMEURE EXTRÊMEMENT DIFFICILE À PROUVER SCIENTIFIQUEMENT.

Pour le premier test, les notes attribuées aux devoirs des enfants  par les cobayes ont été similaires, peu importe le nom inscrit sur la feuille. Ceux-ci ne semblent donc pas avoir influencé le jugement des cobayes.

Les résultats sur l’identification des noms des cobayes de l’an dernier sont un peu plus intéressants. Pour 12 des 15 photos présentées, les cobayes ont majoritairement deviné le bon prénom. Bien que cela ne soit pas suffisant pour prouver quoi que ce soit, c’est tout de même une bonne piste.

Dans le dernier cas, les résultats sont assez partagés. Devant des choix bien différents, comme choisir si l’on préfère le Japon ou le Maroc, le nom ne semble pas avoir d’influence. Mais devant des choix similaires, comme choisir si l’on préfère le nom Julie ou Marina, la première lettre de notre nom semble potentiellement pouvoir nous influencer! Dans ce dernier cas, les personnes dont le prénom commence par J ont majoritairement choisi Julie et ceux dont le prénom commence par M ont plutôt opté pour Marina.

Les cobayes ont aussi voté ainsi lorsqu’ils ont été présentés devant les planètes Jupiter et Mars. Selon le petit échantillonnage du gros laboratoire, les cobayes ont choisi les mots qui commençaient avec la première lettre de leur prénom 75% du temps.

Est-ce que ça veut dire que le politicien Daniel Green était prédestiné à joindre les rangs du Parti vert du Canada ? Pas exactement. Cependant, changer son nom est une stratégie qui semble initialement avoir donné un petit coup de pouce à la carrière du chef Apollo. Après tout, « Giovanni » évoque certainement plus la cuisine italienne que « Jean-Claude »…