Le dernier participant dans la file chuchote le mot qui lui a été soufflé à l'oreille à Jean-René Dufort.

Le gros laboratoire : pouvons-nous communiquer clairement?

ICI EXPLORA

3 janvier 2020

Dans l’épisode de la semaine du Gros laboratoire, l’équipe s’est posé une question en apparence toute simple : est-il possible de transmettre un message d’une personne à une autre sans que celui-ci soit déformé en cours de route? « Oui, bien sûr! » répondrez-vous... Pas si vite!


Le gros laboratoire poursuit ses expériences tous les mercredis à 21 h sur les ondes d’ICI Explora. Lors du prochain épisode, soyez témoin des résultats étonnants d’une expérience sur la sueur, apprenez-en davantage sur le lien de causalité entre l’âge et la forme physique, puis découvrez qui, de l’homme ou de la femme, est plus habile pour déceler les émotions chez autrui.

Vous avez manqué l’épisode de cette semaine? Regardez la rediffusion le samedi 4 janvier à 13 h!


Afin de mener à bien cette expérience, Jean-René Dufort et Marie-Pier Elie ont utilisé quelques versions alternatives du bon vieux jeu du téléphone. Rappelons que l’objectif de ce jeu de société est qu’un message choisi par la première personne dans une ligne d’au moins trois joueurs ou joueuses soit transmis de bouche à oreille le plus clairement possible jusqu’à la dernière personne. Celle-ci énonce alors les mots qu’on lui a soufflés – ou, du moins, ceux qu’elle croit avoir perçus – à voix haute. Si vous avez déjà joué quelques parties, vous savez qu’il est très rare qu’un énoncé soit parfaitement communiqué du début à la fin d’une même ligne de gens!

Revenons à l’expérience de la semaine : c’est donc en jouant au téléphone que la communication a été mise à rude épreuve chez les participants et participantes.

D’abord, les 100 cobayes ont été séparés en quatre lignes de 25. Un message écrit de complexité moyenne était ensuite montré à la première personne de chacune de ces lignes. Celle-ci devait le dire à l’oreille de son voisin ou de sa voisine, et ainsi de suite jusqu’au bout de la file. Le résultat? Disons que la phrase initiale a été légèrement déformée (alerte au sarcasme, ici), et ce, souvent après qu’elle n’eut été communiquée qu’à deux ou trois cobayes.

Une participante au jeu du téléphone transmet le message qu'elle a reçu à un autre participant.

Pour tenter de faciliter la tâche à ces personnes, l’expérience a été répétée, mais, cette fois, avec un message gestuel simple. La difficulté ici était surtout que les 100 cobayes se retrouvaient dans une seule et même ligne; les chances que la mimique en question soit altérée dans la courroie de transmission étaient donc élevées. Encore là, la distorsion a gagné l’épreuve haut la main.

Dans une ultime tentative, les deux coanimateurs ont replacé les cobayes en quatre lignes et utilisé le même principe, cette fois avec un dessin qui devait être mémorisé puis mis sur papier par la première personne. Celle-ci montrait ensuite son œuvre à son voisin ou à sa voisine, et ainsi de suite. Malheureusement pour les cobayes, les résultats de cette autre tentative n’ont pas contribué à améliorer leur réputation. Désolé!

LES RÉSULTATS

LA QUESTION : SOMMES-NOUS CAPABLES DE TRANSMETTRE CORRECTEMENT UN MESSAGE?

LA RÉPONSE : À UNE SEULE PERSONNE, DES FOIS, MAIS PAS PLUS!

Lors des trois versions de l’expérience conduites par l’équipe du Gros laboratoire, aucun des messages (écrit, gestuel ou dessiné) n’est demeuré intègre de la première à la dernière personne. En fait, il suffisait qu’il ne soit transmis qu’à une ou deux personnes pour être complètement dénaturé.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces résultats sans équivoque. D’abord, certaines personnes n’ont tout simplement pas mémorisé attentivement le message qui leur était transmis, ce qui peut notamment être expliqué par le stress provoqué par l’expérience. Sinon, des erreurs d’articulation ou de prononciation peuvent aussi semer la confusion chez le ou la destinataire.

Un participant au jeu du téléphone répète le geste qui lui a été montré.

Bref, l’être humain peut certes se vanter d’avoir inventé une multitude de moyens de communication, il n’en demeure pas moins qu’il a toujours autant de difficulté à saisir et à transmettre un message efficacement, aussi simple ce dernier soit-il.

Ah, et si vous voulez savoir s’il est plus facile de transmettre un message lorsque nous sommes en accord avec celui-ci, eh bien l’équipe a fait le test. Vous aurez la réponse dans l’émission de la semaine.

En terminant, si nous avions à prendre une seule résolution pour tous les habitants de la Terre, ce serait d’apprendre à mieux communiquer!

Bonne année 2020 à tout le monde!