Laure Waridel parle d'un cocktail toxique : les polluants

Laure Waridel parle d'un cocktail toxique : les polluants

Explora , Judith Jacques

19 octobre 2012

(Photo : Laure Waridel au tournage de sa présentation de Cocktail toxique)

« Un cocktail peut avoir un aspect sympathique, mais ça vaut la peine de savoir ce qu’il y a dedans », indique Laure Waridel, co-fondatrice d’Équiterre. Elle fait référence au cocktail de polluants qui se retrouvent dans notre environnement et notre sang : une réalité invisible.

EFFETS SUR LA SANTÉ

Explora a invité Laure Waridel à partager ses commentaires sur le documentaire Cocktail toxique. « On en sait très peu sur l’effet cocktail », dit l’environnementaliste. Elle parle entre autres des effets des polluants sur la santé tels que l’augmentation de l’autisme, le cancer et les allergies.

Laure Waridel prend l’exemple du tabac, un dossier où il a été compliqué de faire le lien entre la cigarette et les problèmes sur la santé, alors que c’était un produit spécifique. Dans le cas du cocktail de polluants, il est plus complexe de prouver la cause exacte d’une maladie, selon elle. « Et une fois dans l’environnement, il est plus difficile de savoir d’où vient la pollution », indique-t-elle.

LE POUVOIR DE CHANGER LES CHOSES

Il se fait de plus en plus de liens entre la pollution et la santé, remarque-t-elle. Elle explique que c’est la première étape qui mène au changement. Il faut d’abord réaliser qu’il y a un problème. « On a plus de pouvoir qu’on peut le croire : on est des consommateurs », explique l’auteure du livre Acheter, c’est voter.

Après avoir compris l’enjeu, c'est l'étape du changement culturel, selon Laure Waridel. « Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux : avoir une pelouse verte ou être en santé? », pose-t-elle comme question.

Elle prend en exemple le Québec qui réglemente l’utilisation des pesticides. Elle trouve que c’est beaucoup de travail, mais qu’ainsi, les cultures changent. « On fait tous partie du problème et de la solution », dit-elle.

Laure Waridel ajoute qu’il ne faut pas se laisser abattre par l’ampleur des défis. Il suffit de prendre en compte les faits afin de planifier les actions, selon la militante. « Il faut avoir le courage de dire ''ça suffit'' », ajoute-t-elle.

Le documentaire Cocktail toxique est diffusé le samedi 20 octobre à 20h30 dans le cadre de Mission Explora.