Après une décennie d’essais et erreurs, une équipe d’explorateurs de l’Antarctique a finalement percé la glace jusqu’au lac souterrain Vostok.

Enfoui sous 4 kilomètres de glace, isolé du monde extérieur depuis au moins 100 000 ans, ce lac est le plus gros, et le plus convoité, de ceux détectés ces dernières années sous la calotte glaciaire antarctique.

En 2012, une foreuse avait atteint le « sommet » du lac et en avait ramené des bactéries apparemment étrangères; mais celles-ci ayant été contaminées par le fluide de forage, la découverte demeure controversée.

L’équipe affirme avoir été plus prudente cette fois. Un peu d’eau du lac Vostok a donc bel et bien été remonté à la surface, et les experts de l’Institut de recherche russe de l’Arctique et de l’Antarctique espèrent avoir des résultats d’ici le mois de mai.