Depuis quelques années, plusieurs découvertes apportent un éclairage nouveau sur une culture amérindienne qui, le long du Mississippi, a manifestement joué un rôle important il y a un millier d’années, mais dont on ne connaissait à peu près rien.


Ainsi, il existait en Illinois, sur un site appelé Cahokia, une ville qui a peut-être rassemblé de 10 000 à 20 000 habitants, ce qui en aurait fait la plus grosse au nord du Mexique —et même une grande ville, en vertu des normes européennes de l’époque.

Manifestement un carrefour commercial, elle faisait partie d’une culture qui n’était connue, depuis l’arrivée des Blancs au 19e siècle, que par ses monticules ou tumulus gazonnés —tout ce qui reste de grands monuments.

Cette culture se serait étendue de la Louisiane jusqu’aux Grands Lacs.

La société de Cahokia semble s’être écroulée vers 1300, sans qu’on sache pourquoi.

La longue ignorance à son sujet vient du fait qu’un grand nombre des monticules ont été rasés lors de la construction des villes américaines