Suivez la journaliste web d'ICI EXPLORA jusqu'aux Philippines!

Suivez la journaliste web d'ICI EXPLORA jusqu'aux Philippines!

Judith Jacques , ICI EXPLORA

11 janvier 2013

(Photo prise par Michel Bernèche)

Je suis Judith Jacques, journaliste web d'ICI EXPLORA. Vous me lisez entre autres dans le blogue de la chaîne. Ce mois-ci, je pars aux Philippines pour faire un webdocumentaire sur l’agriculture dans ce pays d’Asie du Sud-Est et je vous invite à suivre mes découvertes dans cet archipel à travers ce blogue!

J’ai reçu une bourse du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) afin de montrer ce qui se fait aux Philippines pour contrer la faim et l’augmentation de la pauvreté. J’aimerais répondre à la question : quelles stratégies sont mises en place pour faire en sorte que même les plus pauvres aient de quoi se nourrir?

IMPORTATEUR DE RIZ

Les Philippins dépendent du riz pour se nourrir. Malgré que les rizières fassent partie du paysage aux Philippines, cet aliment de base est importé en majeure partie. Le pays est le premier importateur de riz au monde, ce qui le rend dépendant de ses voisins.

L’exemple le plus récent a été la crise alimentaire mondiale de 2008. Le prix du riz aux Philippines a augmenté de façon catastrophique plongeant ainsi sa population dans une crise alimentaire. 

Pour nous, l’augmentation du prix de notre épicerie nous fait sourciller, mais notre survie n’entre pas en jeu. Là-bas, la réalité est toute autre : le tiers de la population des Philippines vit avec un dollar ou moins par jour. Le prix des aliments est donc une question de vie ou de mort pour certains.

Je vais donc m’informer sur les différentes stratégies mises en place au pays pour venir en aide aux plus pauvres. Mais d’abord, d’où vient le problème?

STRATÉGIES EN PLACE

Pour que le pays soit en mesure de nourrir sa population, certains travaillent à augmenter la productivité des cultures, alors que d’autres veulent changer la structure du système agricole au pays pour favoriser les petits fermiers.

Le gouvernement philippin et l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI) misent sur une augmentation de la production. À l’IRRI par exemple, des scientifiques croisent des variétés de riz pour le rendre plus résistant aux typhons et aux autres effets des changements climatiques. Quant au gouvernement, il subventionne les compagnies de semences et d’engrais.

Des organisations comme GRAIN croient plutôt que le problème vient de la concentration des terres agricoles entre les mains de grands propriétaires terriens qui exploitent les petits fermiers.

 

SUIVRE MES PÉRIPÉTIES

Découvrez avec moi cette facette des Philippines en lisant mes commentaires sur ce blogue. Je parlerai de mes rencontres avec des fermiers et des scientifiques et je vous montrerai des initiatives inspirantes et des histoires touchantes.

Mon voyage commence ce dimanche et se terminera le lundi 11 février. Vous pourrez aussi en apprendre plus sur le pays à travers quelques publications sur les médias sociaux d’Explora : Facebook et et Twitter.

MON TRAJET

Voici ce à quoi ressemblera mon trajet. À partir de ces villes, je vais visiter la campagne alentour. Je vous tiendrai au courant de comment se déroule mon voyage!

Au plaisir!

Judith