Une fermeture à glissière.
Photo : iStock

Ces inventions anodines qui ont transformé notre quotidien

ICI EXPLORA

11 novembre 2020

Plusieurs découvertes ont contribué à façonner le monde d’aujourd’hui : la roue, l'électricité, l’ordinateur, Internet… Mais qu’en est-il des petites inventions qui facilitent notre vie? La brosse à dents, le papier de toilette, le climatiseur, la fermeture à glissière : ICI Explora est allée à la recherche des origines de certains de ces objets banals du quotidien.


Les mercredis à 21 h sur ICI Explora, la série Percées de génie part à la découverte des inventions qui ont changé notre histoire!


Le papier de toilette

C’est bien la base. À moins d’avoir un bidet, la vie sans papier de toilette serait certainement plus désagréable pour tout le monde. Après tout, le papier de toilette est associé au confort et à la vie en société, ce qui pourrait expliquer la pénurie temporaire qui a fait suite au mouvement de panique que nous avons vécu il y a quelques mois.

Le papier de toilette existe sous plusieurs formes depuis le 6e siècle; certains indices témoignent en effet de son utilisation en Chine médiévale. Ce n’est pourtant qu’au 19e siècle que le Graal de l’hygiène fessière tel que nous le connaissons aujourd’hui a fait son apparition dans notre mode de vie.

C’est un certain Joseph Gayetty qui aurait eu l’idée, en 1857, de commercialiser massivement les feuilles individuelles de papier de toilette sous une forme qui ressemblait parfois à celle d’un livre. À l’époque, la méthode usuelle consistait à réutiliser de vieux papiers, comme des pages de journaux ou de magazines. Ce n’est que plusieurs années plus tard qu’une autre entreprise a eu l’idée d’enrouler le papier de toilette autour d’un cylindre et de perforer les feuilles pour qu’elles se découpent facilement en carrés.

Nous utilisons donc plus ou moins le même produit pour s’essuyer le postérieur que celui que nos ancêtres employaient il y a plus de 200 ans. Si nous nous fions à l’expérience dont parle François Bellefeuille dans 3.7 planètes, son excellent balado, nous dirions probablement qu’il est temps de nous inspirer de certains autres pays et de passer au bidet…

L’anneau à ouverture facile

L’anneau à ouverture facile, c’est la petite bague qui permet d’ouvrir une canette de boisson gazeuse ou certaines boîtes de conserve. Avant cette invention, l’ouverture de tels contenants nécessitait presque toujours un ouvre-boîte.

Un anneau à ouverture facile.Photo : iStock

En 1959, après un pique-nique en famille frustrant en raison de l’absence d’un ouvre-bouteille, l’ingénieur Ermal Fraze a eu un éclair de génie et s’est lancé dans la création du dispositif. Plus jamais les familles n’auraient à vivre l’horreur d’un repas gâché par des boissons difficiles à ouvrir! 

Son invention a rapidement été adoptée par tous les grands distributeurs de boissons en canette et lui a rapporté gros : le chiffre d’affaires annuel de son entreprise se situait à environ 500 millions de dollars en 1980.

Le climatiseur

Willis Carrier est l’homme que vous devez remercier si vous possédez un climatiseur pour faire face aux périodes de canicule. Cet ingénieur américain a inventé le prototype de l’appareil en 1902 pour ensuite lancer une production de masse et finalement commercialiser son invention dans de grands immeubles de New York dans les années 1920.

L’entreprise qu’il a fondée, la Carrier Corporation, connaît encore bien du succès aujourd’hui et emploie plusieurs dizaines de milliers de personnes. En plus d’offrir un confort accru, la climatisation de M. Carrier a aussi été vue comme une révolution pour la productivité de certaines entreprises situées dans les régions chaudes de la planète. 

Le chandail à capuchon

À l’inverse du climatiseur, le chandail à capuchon, plus connu sous son nom anglais hoodie, est plutôt une solution pour faire face au temps froid. Il n’est pas simplement associé aux temps modernes; les moines en portaient déjà à l’époque médiévale, mais ils ont plus ou moins disparu de la mode moderne jusqu’à ce qu’ils fassent un retour discret au début des années 1930.

Selon le magazine Rolling Stone, ce serait sans doute la Knickerbocker Knitting Company, aujourd’hui connue sous la marque Champion, qui aurait remis au goût du jour ces chandails réconfortants. Ils étaient alors surtout destinés aux athlètes et aux travailleurs et travailleuses qui désiraient une protection accrue contre les éléments. Avec le temps, le vêtement a gagné en popularité et est véritablement devenu à la mode dans les années 1970, propulsé par la culture du hip-hop et de l’art urbain.

Un chandail à capuchon.Photo : iStock

Qu’on aime le style ou non, disons-le franchement : rien de tel qu’un bon vieux hoodie pour retrouver un peu de confort et de chaleur par une journée froide. Encore mieux si celui-ci est doté d’une poche kangourou! 

La fermeture à glissière

Il serait injuste de mentionner la mode et les vêtements sans parler de la fermeture à glissière, cette innovation fulgurante qui est venue transformer l’industrie. C’est l’ingénieur Whitcomb L. Judson qui nous aura permis de quitter le monde des boutons du 19e siècle en modernisant nos habits avec son invention en 1890.

Initialement conceptualisée pour les bottes et les souliers, elle n’a pas remporté un succès fulgurant du vivant de M. Judson. D’autres inventeurs ont perfectionné le produit par la suite jusqu’à ce qu’il devienne utilisé partout, même en haute couture.

La brosse à dents

Nous avons mentionné plus haut qu’un monde sans papier de toilette ne devait pas être des plus agréables, mais cela ne devait pas être mieux lorsque personne ne se brossait les dents. La brosse à dents moderne n’a été inventée qu’en 1780, pendant le séjour en prison d’un certain William Addis. Jugé coupable d’avoir participé à une émeute, il a utilisé son temps derrière les barreaux pour créer un prototype de brosse à dents avec un os et quelques poils.

Brosse à dents de Napoléon Bonaparte.Une brosse à dents antique qui appartenait à Napoléon Bonaparte. Photo : Wellcome Images / Wikimedia Commons

Des brosses à dents rudimentaires existaient déjà depuis plusieurs siècles, mais William Addis considérait que ces amalgames grossiers de torchons ou de poils épars sur un manche n’étaient pas à la hauteur de l’hygiène moderne. À sa sortie de prison, il a donc créé son entreprise et produit des brosses à dents avec des poils de porc et de blaireau. 

Son plongeon dans le monde de l’hygiène dentaire a été un franc succès : l’entreprise Wisdom Toothbrushes produit encore chaque année des millions de brosses à dents, principalement pour le marché britannique.