En 15 ans, les girafes seraient passées de 140 000 à 80 000. En 21 ans, les lions seraient passés de 11 000 à 7500. Ces deux estimations proviennent de deux sources sans rapport entre elles — mais le portrait est le même.

Selon la Fondation pour la sauvegarde des girafes, ces bêtes les plus grandes du monde auraient même avoisiné les 2 millions il y a 150 ans. Un déclin qui, comme dans le cas des lions, est dû à la chasse jadis, au braconnage aujourd’hui, et à la guerre civile au Soudan voisin, dans le cas des girafes. Les lions ont plus de chances, étant éparpillés sur deux continents et divisés en plusieurs sous-espèces, dont certaines se portent mieux que d’autres.

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, la population est en baisse de 60 % en Afrique de l’Ouest depuis 21 ans, mais en hausse de 11 % dans les quatre pays d’Afrique du Sud.