Les frontières contre les réfugiés nuisent aux animaux

Les frontières contre les réfugiés nuisent aux animaux

Agence Science-Presse

6 janvier 2016

Des barrières mises en place à la hâte par des pays européens pour bloquer les réfugiés commencent à tuer des animaux.

Les premiers rapports proviennent de médias locaux et de clubs de chasseurs le long de la frontière entre la Croatie et ses voisins slovènes et hongrois : des chevreuils qui se sont pris dans les fils barbelés et en sont morts.

On s’inquiète surtout de l’impact que ces barrières auront sur des espèces menacées comme le lynx, qui couvrent d’ordinaire un large territoire pour chasser. Et qui n’ont jamais tenu compte des frontières…