(Photo prise par Victor Bezrukov / Wikimedia Commons)

Les lecteurs d'Astérix se souviennent peut-être des Normands, combattants sans peur voulant découvrir le sentiment qui donne des ailes... Des chercheurs de l'université de l'Iowa viennent de trouver un moyen d'effrayer des personnes qui n'avaient pas connu la peur depuis leur enfance.

Cette absence de peur est une maladie génétique très rare qui touche une zone du cerveau appelée amygdale. Cette zone est souvent considérée comme le centre de la peur et la possibilité de connaître la peur sans amygdale était jusqu'ici inconnue.

Or, les trois patientes sans peur ont paniqué quand Justin Feinstein et ses collègues leur ont fait respirer de l'air avec un taux anormalement élevé de dioxyde de carbone. Leur réaction a même été plus intense que celle des patients possédant une amygdale intacte.